Pour la deuxième fois en 10 jours, l'alerte rouge à la pollution a été déclenchée à Pékin. Le niveau de particules fines y est dix fois supérieur au plafond maximal recommandé par l'OMS. Un problème qui se répète à Téhéran, où malgré les restrictions imposées, les habitants frisent l'overdose. Les industries polluantes et le charbon sont ouvertement pointés du doigt.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info