IMMO - Un cadre de la prison d'Arles arrondissait ses fins de mois grâce à la sous-location de son logement de fonction, tandis que lui-même dormait dans le garage.

L'affaire pourrait figurer dans notre diaporama consacré aux pires annonces présentées sur "Le Bon Coin". Selon le site du Dauphiné , un cadre de la prison d'Arles avait mis en sous-location son logement de fonction, situé au pied de son lieu de travail.

EN SAVOIR + >> Le Bon Coin : le meilleur des pires annonces

"Maison de standing, à louer pour 75 euros la nuit, 450 euros la semaine, dans une résidence 'très sécurisée'." La description donnait envie, d'autant que pour ce qui est de la sécurité, la maison centrale d'Arles est considérée comme une des prisons les plus fiables en la matière : elle n'accueille que des condamnés de longue durée, comme Yvan Colonna, rappelle le quotidien.

L'annonce diffusée au personnel de la prison

Vivant avec sa famille dans un garage qu'il avait lui-même aménagé, l'officier pénitentiaire mettait à disposition le reste de la maison à des sous-locataires, qu'il présentait comme des membres de sa famille ou des amis. Ces derniers avaient juste à entrer un code et disposer d'un badge spécial pour entrer dans leur résidence de vacances bien spéciale.

Mais le pot-aux-roses a fini par être découvert à cause d'une boulette commises par certains locataires. Une nuit, ces derniers se trompent de résidence en rentrant chez eux, s'invitant dans celle d'un autre travailleur du pénitencier. L'annonce a alors été retrouvée sur "Le Bon coin" puis retirée… après qu'un quidam a pris la peine de l'imprimer et de la diffuser au personnel de la prison.

D'après les informations du Dauphiné, l'officier bailleur serait toujours employé à la prison, du moins officiellement. Il aurait toutefois été mis en congé ou en arrêt. La hiérarchie de la prison d'Arles n'a pas souhaité commenter l'information.


Antoine RONDEL

Tout
TF1 Info