Ouverture d’un procès à Marseille sur un trafic international de cocaïne

Le service METRONEWS
Publié le 27 janvier 2015 à 11h47
Ouverture d’un procès à Marseille sur un trafic international de cocaïne

JUSTICE - Sept hommes et une femme comparaissent à Marseille, de mardi à jeudi, dans le cadre du procès d'une filière d'importation de cocaïne entre la République dominicaine et la région marseillaise, démantelée en 2013 en flagrant délit lors d'une livraison de 17 kg de drogue.

La filature aura permis de démanteler un réseau international de trafic de cocaïne. Sept hommes et une femme comparaissent à Marseille, de mardi à jeudi, dans le cadre du procès d'une filière d'importation de cocaïne entre la République dominicaine et la région marseillaise, démantelée en 2013 en flagrant délit lors d'une livraison de 17 kg de drogue.

L’affaire débute en 2012 sur la base d’un renseignement obtenu par les enquêteurs de la PJ de Montpellier. Deux Montpelliérains, Benjamin Salamone et Jean Kayacan sont alors identifiés lors de la réception, le 26 juin 2012 à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, d'une quantité importante de cocaïne.

LIRE AUSSI >>> Ils importaient près de 500 kilos de cocaïne par an

La surveillance commence et l’enquête mène les policiers vers de présumés complices marseillais. Cyril Turc, un gérant de bar déjà condamné à quatre ans de prison pour trafic de stupéfiants et Sabri Chorfia, condamné à deux ans de prison pour stupéfiants, sont identifiés comme étant les organisateurs du trafic.

17 kilos de cocaïne saisis

Après plusieurs mois d’écoute et de filature, le coup de filet est lancé le 23 février 2013. Benjamin Salamone, Jean Kayacan, Cyril Turc et Sabri Chorfia étaient interpellés alors qu'ils venaient de prendre possession à l'aéroport de Toulouse-Blagnac d’une valise contenant 17 kg de cocaïne de très bonne qualité. Les analyses ont révélé que la drogue était pure "à 63% et à 80%" selon les lots.

Quatre autres personnes, interpellées ultérieurement, sont poursuivies dans ce dossier dont un Dominicain soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire avec les fournisseurs de drogue de son pays. Lors des perquisitions les policiers ont retrouvé des armes à feu aux domiciles de plusieurs des mis en cause.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info