CINEMA - Auréolé du Prix Lumière ce vendredi 17 octobre à Lyon, le cinéaste Pedro Almodóvar s'est livré lors d'une conférence de presse sur cette récompense.

"Ce que j'ai vécu hier a dépassé toutes mes attentes. C'était une soirée inoubliable". Quelques heures après avoir reçu le Prix Lumière 2015, Pedro Almodóvar semble encore ému par les hommages qui lui ont été rendus la veille. Et il y avait de quoi : les célèbres Piensa en mi, Un año de amor  entonnés par Agnès Jaoui et Camélia Jordana aux déclarations d'amour de ses actrices fétiches Marisa Paredes, Rossy de Palma, Elena Anaya et de son frère Augustin, difficile de ne pas être bouleversé".

"Cette soirée, c'était des montagnes russes. Je suis passé par tellement d'émotions", s'est exclamé le cinéaste lors de sa remise de prix, ce vendredi, au centre des congrès. Un hommage qui s'est clôturé en beauté avec un karaoké géant sur la chanson "Resistiré" du film Attache-moi devant un public survolté. Remis de cette "vogue" d'émotions, le cinéaste espagnol semble encore étonné de cet honneur : "Je n'ai rien fait qui mérite autant de reconnaissance. J'ai réalisé des films parce que je sentais que je devais les faire, ce sont des actes d'égoïsmes. C'est merveilleux de voir que les gens s'identifient aux films, cette complicité avec les spectateurs est un miracle !" Lors de la remise du Prix Lumière, le réalisateur pensait peut-être au titre de l'un de ses films : "Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ?"

Juliette Binoche et Gérard Depardieu, un casting tentant

Malgré une trentaine de films, le maître de la Movida garde le triomphe modeste. Aux côtés de ses nombreux Oscar, Goya et César, le cinéaste espagnol pourra désormais ranger le Prix Lumière. Une récompense qui lui a été remise des mains de l'actrice Juliette Binoche. Une belle surprise qui ne doit rien au hasard : '"En voyant le film de Jean-Paul Rappeneau Le Hussard sur le toit, je suis tombé amoureux de Juliette Binoche. J'avais alors eu l'idée de faire un film avec elle et Gérard Depardieu avec une histoire qui a donné lieu au film Tout sur ma mère, mais je n'ai jamais osé l'écrire en français, je regrette de ne pas l'avoir fait !"

Ce n'est que partie remise. Après la clôture du Festival Lumière ce dimanche, le réalisateur s'envolera pour l'Espagne où il débute les repérages de son prochain film. "L'œuvre d'Almodóvar n'est pas terminée, elle est devant nous", conclut Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière et organisateur du festival. Parole de Lyonnais !


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info