Quinze jours après les terribles crues qui ont ravagé des centaines de communes, l’eau stagne encore dans les jardins des sinistrés. Les experts des assurances sont encore au travail et les habitants voient leur quotidien perturbé le temps des négociations. “C’est un champignon", se désole le président de l'association d'assistance aux sinistrés du Loiret , Alexandre Thibaudeau, en inspectant sa maison. "Quand l’expert est passé il nous a dit qu’on pouvait vivre dans notre maison le temps des travaux”, ajoute-t-il.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info