Réforme territoriale : les pro-Bretagne historique manifestent ce mardi à Nantes

Sibylle Laurent
Publié le 3 juin 2014 à 18h25
Réforme territoriale : les pro-Bretagne historique manifestent ce mardi à Nantes
L'essentiel

REGIONS - Environ 200partisans du ralliement de la Loire-Atlantique à la Bretagne se sont rassemblés ce mardi à Nantes. Des rassemblements ont aussi eu lieu à Rennes, Brest, ou encore Quimper.

"De Nantes à Clisson, on est tous Bretons !" Les partisans du ralliement de la Loire-Atlantique à la Bretagne ne décolèrent pas après la carte des régions présentée par François Hollande ce mardi, dans laquelle ni Pays de la Loire ni Bretagne ne changent . C’est la douche froide pour tous ceux qui nourrissaient l'espoir d’une fusion entre les deux régions. Ils étaient environ 200, ce mardi, à manifester entre la préfecture et le Conseil général à Nantes. Des rassemblements ont aussi eu lieu à Rennes, Quimper, Vannes, Brest, Saint-Brieuc.

"Rien ne change dans la région où les attentes concernant la décentralisation et la réforme territoriale étaient les plus intenses !", indique le collectif 44 = Breizh dans un communiqué . "Durant toute la journée les infos contradictoires ont fuité, passant d'un scénario à un autre. Après l'annonce incroyable d'une fusion Pays de la Loire/Poitou-Charentes par Jacques Auxiette, c'est au final la solution de l'immobilisme pour l'ouest de la France qui a été choisie !"

Des appels à la mobilisation en juin

Pour eux, le statu-quo présenté dans l’Ouest illustre la "perte de crédibilité de François Hollande", alors qu'il "voulait faire de cette réforme le témoignage de sa capacité d'action." Ils voient surtout dans cet immobilisme "le règne dévoilé des barons locaux où, à la cour de l'Élysée, celui qui use des plus sombres tours pour préserver son domaine se voit récompenser."

Le collectif 44 = Breizh réclame ainsi un référendum populaire, pour que "les citoyens aient la possibilité de participer à la réforme de leur espace régional, de pouvoir décider et participer à la destinée de leur région et ses politiques publiques."

Outre les rassemblements prévus ce mardi, les pro-Bretagne historique appellent "à rentrer dans une campagne d'agitation intense pour la réunification". Une grande mobilisation est ainsi prévue le 28 juin à 14 h devant la préfecture de Nantes.