Seita : les salariés arrêtent leur grève de la faim

Publié le 15 octobre 2014 à 17h01
Seita : les salariés arrêtent leur grève de la faim

SOCIAL – Cinq salariés avaient cessés de s’alimenter pour protester contre la fermeture de leur usine, pour certains d’entre eux depuis le 29 septembre.

Quasiment 20 jours sans manger. Ils étaient arrivés au bout de leur force. Ce mercredi, les cinq employés de la Seita qui étaient en grève de la faim ont arrêté leur mouvement. Depuis le 29 septembre dernier, ces salariés étaient installés sous des tentes, devant l'usine de Carquefou. Ils avaient entrepris ce "geste extrême" pour protester contre la fermeture de leur usine en 2015, annoncée par le groupe en avril dernier. Mais Fathallah, Fred, Mikael et Muriel ont cessé, sur ordre du médecin, "avant des dommages irréversibles", précisent les syndicats.

Trois salariés hospitalisés

Trois des grévistes avaient débuté il y a 17 jours, avec trois autres collègues, qui avaient arrêté depuis. En début d'après-midi ce mercredi, ils été emporté en ambulance, direction l’hôpital de Nantes. "L'un d'entre eux a fait un malaise, et un autre voit trouble", a expliqué David Rolandeau, délégué Sud Seita. Les deux derniers à avoir rejoint cette grève, samedi et lundi, vont être vus par un médecin, mais ne nécessiteront pas nécessairement d'évacuation.

La fin de ce mouvement de grève coïncide avec la clôture à Paris de la procédure d'information sur le plan social, annoncé en avril par la Seita, filiale du britannique Imperial Tobacco, et très contesté . Le plan prévoit au total 366 suppressions nettes d'emplois, sur un total de 1 150, à commencer par la fermeture de l'usine de Carquefou (Loire-Atlantique), la plus grosse usine du fabricant des célèbres Gauloises et Gitanes.
 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info