Un ancien otage de Coulibaly témoigne : "La douleur ne s'efface pas avec un coup de peinture"

Le service METRONEWS
Publié le 16 mars 2015 à 6h45
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Les vidéos infos

Ce dimanche, deux mois après la prise d'otages menée par Amedy Coulibaly, l'Hyper Cacher, porte de Vincennes, a rouvert ses portes. Jean-Luc Steunou, un ancien otage du terroriste, s'est confié au Parisien. Pour lui cette réouverture est un symbole que la vie continue, mais elle entretient des blessures encore vives.

Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info