Un militaire de 19 ans retrouvé mort au camp de Caylus

Publié le 25 janvier 2015 à 13h49
Un militaire de 19 ans retrouvé mort au camp de Caylus

FAIT DIVERS – Le corps du jeune soldat a été retrouvé par ses camarades samedi matin. Si la thèse du suicide semble la plus probable, aucune piste n’est écartée pour le moment.

Ce sont ses camarades qui ont fait la macabre découverte. Partis à la recherche du jeune soldat de 19 ans qui manquait à l’appel au réveil samedi matin, ils ont retrouvé son corps sans vie, gisant à côté de son fusil d’assaut près de la ferme de Pécam, sur le camp militaire de Caylus, dans le Tarn-et-Garonne .

Le Samu et les sapeurs-pompiers, immédiatement alertés par les militaires, sont arrivés rapidement sur place, mais n’ont pas pu le sauver. Le jeune homme aurait succombé à une balle, relate La Dépêche du Midi. Si la thèse du suicide apparaît comme la plus probable, elle n’a pas été confirmée, aucune piste n’étant écartée pour le moment par le groupement de gendarmerie de Tarn-et-Garonne, chargé de l’enquête.

Il aurait mis fin à ses jours pendant la nuit

A l’heure actuelle, les auditions de ses camarades ainsi que de sa hiérarchie se poursuivent pour tenter de déterminer les circonstances du drame. La victime, originaire de la région de Nice, avait intégré en septembre dernier l’école de sous-officiers de Saint-Maixent-L'Ecole (Deux-Sèvres). Son bataillon s’était rendu au camp de Caylus pour effectuer des manœuvres.

A la suite d’un exercice qui s’est terminé vendredi vers 23 heures, tous les soldats auraient regagné leur chambrée. La victime se serait vraisemblablement éclipsée pendant la nuit pour mettre fin à ses jours. Des informations qui n’ont toutefois pas encore été confirmées par les enquêteurs.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info