DROGUE - Un réseau albanais de trafic de drogue s'était implanté autour du métro D. En quatre mois, cinq kilos d'héroïne auraient été revendus, soit un chiffre d'affaires de 100 000 euros. Cinq suspects ont été interpellés, dont le chef présumé.

Le réseau s'était installé autour de la ligne D du métro pour pouvoir circuler plus rapidement. Leurs points de vente se situaient à proximité des stations Garibaldi, Sans-Souci et Parilly, à Lyon et Vénissieux. C'est au début de l'automne 2014, selon le site du Progrès , que les premières informations sont tombées, permettant aux limiers du GEAD (Groupe d'enquête antidrogue) de se mettre en action, les écoutes téléphoniques permettant de comprendre la trame de ce trafic bien structuré.

Les policiers ont donné à l'opération le nom de code "Albaghost", en référence au chef de ce réseau albanais réputé insaisissable. Très mobile et très méfiant, il donnait ses ordres par téléphone via des départements voisins. Chaque revendeur, dont le nombre est estimé à une demi-douzaine, pouvait gagner 2 500 euros par jour grâce à la drogue écoulée.

Interpellations et mises en examen

Au mois de décembre, une première descente dans un appartement proche de la station "Vieux-Lyon" a permis d'interpeller un revendeur, avec 44 sachets de 5 grammes d'héroïne. Deux jours plus tard, c'est à Vénissieux qu'un deuxième revendeur était interpellé avec sept sachets, alors que sur le marché, le sachet de 5 grammes se négocie environ 100 euros. Les deux Albanais de 21 et 23 ans, qui faisaient l'objet d'une obligation de quitter le territoire, ont été mis en examen et écroués.

Entre-temps, le chef du réseau s'était fait la belle en Italie et avait chargé un lieutenant de s'occuper du business lyonnais. Il a finalement été cueilli à la descente du train, en compagnie d'un de ses revendeurs, vendredi 16 janvier, en gare de Lyon Part-Dieu. Il avait annoncé son retour en France  quelques jours plus tôt pour régler quelques contentieux. Son lieutenant a été interpellé peu après. Après quatre jours de garde à vue, le trio a lui aussi été mis en examen et écroué. Et l'enquête se poursuit.
 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info