FESTIVITES – Dans le cadre de la corrida de Pentecôte, les festivités populaires font leur retour dans les rues du village de gersois de Vic-Fezensac après deux ans d'absence. La mairie a prévu certains aménagements afin que public et riverains cohabitent de la meilleure des façons.

PenTecôtaVic fait son retour dans le Gers. Suspendues depuis 2011 par la municipalité de Vic Fezensac en raison de débordements, les bodegas reprennent du service à l'occasion de la corrida de Pentecôte. Les festivités devraient retrouver l'ampleur des plus belles années. Avec animations sportives, concerts et spectacles.

"Depuis quelques semaines on reçoit de nombreux appels de personnes qui veulent louer un gîte ou des chambres d'hôtes, on sent que ça repart", se félicite Jean-Claude Vuillemin, président de l'office de tourisme. "Même les jeunes appellent pour se renseigner sur le "dress code"", ajoute-t-il. Cette année, la marinière blanche et bleue sera en effet de rigueur.

De nouveaux aménagements

Mais surtout, riverains et commerçants, espèrent que la féria se déroulera sans incidents. Michel Espié, le nouveau maire, a prévu de nouveaux aménagements afin d'accueillir les milliers de fêtards qui viendront durant trois jours : des nouveaux parkings seront aménagés, des douches et des WC installés sur la commune.

Des sociétés de sécurité, dont certains agents circuleront à cheval, patrouilleront également dans cette commune de 3700 habitants.

30 % du chiffre d’affaires de l'année pour certains cafetiers

"On espère vraiment que les gens seront raisonnables et que les fêtards se responsabiliseront", lance Alain Prieur, gérant du café des sports. "Nous sommes dans l'inconnu. Nous ne savons pas comment les visiteurs vont réagir. Mais s'il y a des soucis, l'année prochaine les pouvoirs publics diront "stop"", s'inquiète le commerçant.

Car au-delà de l'aspect festif, en 2011 près de 40 000 personnes s'étaient pressées à la féria de Vic-Fezensac, l'événement représente un enjeu économique non négligeable. "Ces trois jours d'activité représentent 30 à 35 % de mon chiffre d’affaires de l'année", résume Alain Prieur. D'où la volonté des Vicois que la féria 2014 se déroule dans les meilleures conditions.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info