Villeurbanne voit grand pour les Gratte-Ciel

Le service METRONEWS
Publié le 29 mai 2015 à 18h05
Villeurbanne voit grand pour les Gratte-Ciel
L'essentiel

URBANISME - Les grandes lignes du projet Gratte-Ciel Centre-Ville viennent d'être présentées. La superficie du quartier sera ainsi doublée d'ici une dizaine d'années. Explications.

Ce n'est pas pour demain, mais la métamorphose est enclenchée. A Villeurbanne, le quartier historique des Gratte-Ciel s'apprête en effet à connaître une sacrée transformation. A horizon 2025-2027, la superficie du centre-ville sera ainsi doublée, passant de 7 à 14 hectares. Pourquoi ? "La commune va atteindre les 150 000 habitants, et nous sommes un peu à l'étroit, explique Jean-Paul Bret, le maire (PS) de Villeurbanne. Nous avons donc besoin d'équipements en plus, de créer une nouvelle centralité. Il s'agit d'une opération sans équivalent en France de par son ampleur."

Concrètement, le projet, mené de concert par la municipalité de Villeurbanne et la Métropole de Lyon , vise à prolonger l'avenue Henri-Barbusse en direction du nord. Près de 900 logements verront le jour, de nouveaux commerces et des bureaux s'implanteront ainsi qu'un cinéma et un complexe sportif, et le lycée Pierre-Brossolette sera reconstruit. Coût total estimé : 183 millions d'euros.

"Une grande responsabilité"

"L'idée, c'est de ne pas créer de rupture avec ce qui a été fait dans les années 1930, tout en apportant une lecture contemporaine, précise Nicolas Michelin , l'architecte en chef. Nous allons donc bâtir des immeubles à gradins, garnis des jardins suspendus, et où la lumière pourra entrer plus facilement."

"Nous avons une grande responsabilité, prévient Jean-Paul Bret. Le passé nous oblige à avoir un niveau d'exigence élevé." Les travaux doivent commencer à l’automne, et les 100 premiers logements pourraient être livrés dans quatre ans.

A LIRE AUSSI >> Le quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne, le rêve américain