TOURISME - Savez-vous qu’il est possible de pénétrer dans une centrale hydroélectrique ou d’arpenter les allées du MIN, le "Rungis toulousain" ? Metronews y est allé pour vous !

Que d’eau, que d’eau ! D’où vient l’eau qui coule de notre robinet ? Ne me dites pas que cette question existentielle ne vous a jamais traversé l’esprit ! Pour connaître le parcours du précieux liquide, depuis les rives de la Garonne jusqu’à votre baignoire, prenez la direction de l’usine d’eau potable Veolia, à Pech-David. Les visiteurs peuvent pénétrer dans l’impressionnant dédale de bassins. "L’eau pompée dans la Garonne subit plusieurs niveaux de traitements. Ici, c’est le bac de décantation, où sont injectés des produits et du sable", explique Serge Soubsol, le conducteur de l’usine. Casque sur la tête, nous descendons vers de grands bassins fermés. Il faut jeter un œil dans la lucarne pour apercevoir les bulles d’ozone qui crépitent. "On se croirait sur la Lune !" lance un visiteur. Après la dernière étape, le chlore, des millions de litres d’eau sont prêts. Et la visite se finit par la dégustation d’un petit verre de flotte maison !
Entrée libre. Réservation au 05 34 39 42 02. Infos : www.manatour.fr

Les mystères du MIN révélés. Le MIN (Marché d’intérêt national) vaut bien qu’on lui sacrifie une grasse matinée. Fondé en 1964, ce grand marché est ouvert (très tôt) aux producteurs et aux grossistes. "Les visiteurs n’ont pas accès à tout. N’espérez pas négocier un cageot de carottes !" prévient Emilie Enriques, la guide Manatour du lieu. Direction le coin des fruits et légumes pour assister aux négociations. Les touristes peuvent même assouvir leur curiosité en posant des questions aux professionnels entre deux affaires. A 7 h 30, la visite est terminée. Pour prolonger le plaisir, on peut prendre son petit-déjeuner dans l’un des restaurants du marché. Mais ne traînez pas : "Une fois la visite terminée, les visiteurs n’ont plus accès au marché !" rappelle Emilie Enriques.
3, impasse du Marché-Gare, à Toulouse. Entrée : 12 euros, visite sur réservation avec Manatour : www.manatour.fr/Tourisme-industriel

Aux sources de l’électricité. Vous rêvez de participer à un film d’anticipation à l’américaine où
la planète est menacée par une catastrophe chimique ? A la centrale nucléaire de Golfech , vous pouvez tout au moins enfiler une tenue de circonstance. "Nous expliquons comment est fabriquée l’énergie nucléaire", précise Christophe Desandre, guide pour Manatour. Moins apocalyptique mais tout aussi impressionnante, la centrale hydroélectrique EDF Bazacle de Toulouse. En plus de la passe aux poissons, on peut découvrir la salle des machines, qui transforment toujours l’eau de la Garonne en énergie verte. Centrale de Golfech (82), entrée libre, sur réservation avec Manatour : www.manatour.fr/Tourisme-industriel. EDF Bazacle, accès libre, visite guidée le mercredi à 16 heures et sur réservation, bazacle.edf.com
Maylis Jean-Préau
 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info