A Anvers, la rue digitale devient une réalité

Le service METRONEWS
Publié le 16 juin 2015 à 7h25
A Anvers, la rue digitale devient une réalité

BELGIQUE - Dans le centre-ville d'Anvers, la rue commerçante Meir exploite au mieux les nouvelles technologies avec l'aide de Digitopia, une start-up bruxelloise. Reportage.

À Anvers, les petites boutiques du quartier de la rue Meir, la plus commerçante de Belgique, exploitent au maximum le potentiel d'internet, du Wifi et des étiquettes radio RFID. Objectif : montrer que les technologies digitales sont accessibles à tous. Digitopia, une start-up bruxelloise, lointaine filiale du français Engie (ex-GDF Suez), a déjà installé une dizaine de services dédiés. Aucun n’est une nouveauté en soi, mais ils tous sont simples et utiles. C’est sans doute cela la vraie révolution digitale. Et notre journaliste l'a testée.

La vitrine interactive pour s'informer avant même de passer le seuil de la boutique

La vitrine d'un voyagiste qui permet de "surfer" sur ses différentes offres en prenant la main sur l'écran interactif via son smartphone. - DR/Engie

Premier exemple devant une agence de voyages. En pointant mon smartphone sur le QR code Touch&go affiché sur la vitrine (sorte de code-barres qui mène à une adresse Web), j'accède à une télécommande pour naviguer directement dans le catalogue du voyagiste, au gré de mes envies. Si un produit m'intéresse, je peux l'envoyer par mail, le partager sur les réseaux sociaux ou demander plus d’infos. À deux pas, une agence immobilière propose des appartements selon le même principe. Ce système permet de se renseigner sans entrer dans la boutique ni laisser ses coordonnées, mais avec un inconvénient : surfer en pleine rue, devant tout le monde, c’est parfois gênant.

 Le ticket d’attente virtuel, pour éviter de faire la queue

Ne pas avoir à piétiner sur place le temps qu'un conseiller se libère mais se faire biper sur son smartphone quand c'est son tour. - DR/Engie

Il y a vraiment trop de monde. Pour éviter d’attendre, je prends un ticket Qless en flashant un QR code affiché en boutique. Je continue mon shopping tranquillement. Trois minutes avant mon tour, un message me prévient. Si besoin, je demande un nouveau délai, voire j’annule ma demande si j’ai changé d’avis entre-temps. Les usages sont variés : demander un conseil mode sur un vêtement, s'entretenir avec un conseiller spécialisé chez le voyagiste ou l’agence immobilière ou encore payer sans attendre aux caisses.

Le miroir mobile pour se voir sous toutes les facettes

Ce miroir affiche votre reflet avec quelques secondes de décalage. Parfait pour se voir de dos et sur les côtés. - DR/Engie

Ce grand écran vertical n’est pas un vrai miroir. Le Fashion Mirror ou Optical mirror dissimule une caméra qui affiche mon image avec 10 secondes de décalage : le temps de me tourner pour voir ce que donne ce vêtement sur moi, mais de dos, par exemple. J’hésite sur la tenue ? En un clic sur l’écran je me prends en photo, même en vidéo, et je l’envoie par mail ou via les réseaux sociaux à quelques proches pour avoir leur avis. En espérant qu'ils répondent vite. C’est très utile pour essayer les vêtements, ou encore demander l'avis de son entourage sur une nouvelle paire de lunettes.

L'essayage interactif pour se changer sans se déshabiller

Cette cabine d'essayage permet de vérifier que ce blouson est bien disponible en bleu dans les rayons ou au stock. - DR/Engie

Zut, le vêtement que j’essaye n’est pas à ma taille. Et existe-t-il dans d’autres couleurs ? Avec l’Interactive Fitting Room, la cabine d’essayage se transforme en outil de communication. Pas besoin de se rhabiller et ressortir, il suffit de cliquer sur l’écran. Une puce RFID identifie alors le vêtement présent en cabine et affiche toutes les tailles disponibles, les coloris et accessoires complémentaires éventuels. Je fais mon choix et le vendeur est alors prévenu de mes desiderata, même s'il n'attend pas devant la cabine. Il peut ainsi m'apporter l’article demandé immédiatement. Il y a même une version e-commerce pour commander en ligne ce qui n’est pas disponible immédiatement en magasin.

Une appli et le serveur devient connecté

Le serveur n'est pas dans les parages ? Pas de problème, vous pouvez passer commande via une application mobile. - DR/Engie

C'est l'heure de pointe, la salle du café a fait le plein. Beaucoup de monde et aucun serveur en vue ? Pas de panique. Avec l’application Pikeezy Mobile , je commande ma boisson préférée accompagnée d'un biscuit via mon smartphone et je serai informé dès que le service est prêt. Pour payer, c’est aussi facile : il suffit de héler électroniquement le serveur. Bien pratique et surtout rapide pour faire une petite pause entre deux sessions de shopping.

EN SAVOIR +
>> Découvrez les meilleurs jeux gratuits du moment sur smartphone (Android et iOS)


Le service METRONEWS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info