TABLETTE - Changer d'opérateur sans changer de carte SIM. Cette simplicité supplémentaire d'utilisation de la tablette d'Apple est désormais possible avec l'iPad Air 2 et l'iPad mini 3. Mais cette option n'est disponible qu'aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Changer d'opérateur par le biais d'un simple menu déroulant. Plus de carte SIM à commander, plus d'attente. L'abonnement à un opérateur poussé à l'extrême, tel est le nouveau pari d'Apple. La firme californienne ne s'en est pas vantée hier, jeudi 16 octobre, mais ce qu'elle vient de réussir avec son nouvel iPad Air 2 et l'iPad mini 3 est une vraie gageure. Désormais, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, pour les possesseurs d'une tablette dernière génération avec connexion 3G/4G, l'appareil sera fourni avec une carte SIM neutre. ]]>

Cela signifie qu'il n'est plus nécessaire d'en demander une à son opérateur mais qu'Apple intègre d'emblée une puce universelle, capable par exemple de fonctionner avec AT&T, Sprint, et T-Mobile aux USA et EE au Royaume-Uni. Si la trappe d'accès à la carte demeure encore pour l'instant, elle ne sera plus d'aucune utilité aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Dorénavant, pour changer d'opérateur, il suffira de souscrire un nouvel abonnement puis, dans les menus de l'iPad Air 2 ou de l'iPad mini 3, d'utiliser un menu déroulant pour changer d'opérateur. Jusqu'à présent, aux Etats-Unis notamment, il fallait choisir son abonnement et demander l'appareil compatible (avec des spécificités techniques différentes par opérateur).

Changer d'opérateur d'un clin d'oeil

Une véritable petite révolution qu'Apple s'est bien gardé de mettre en avant lors de sa keynote du 16 octobre. La firme, qui cherche depuis longtemps à s'affranchir de cette trappe et de cette carte SIM spécifique à chaque opérateur, vient donc de passer une étape importante. Peut-être verra-t-on l'an prochain en septembre arriver un iPhone sans aucune trappe pour une carte SIM, totalement neutre et non SIM-locké. Le fabricant californien n'aura plus qu'à vendre ses appareils sans se soucier de l'abonnement, charge au client de choisir ensuite son offre et de la configurer via les paramètres du téléphone.

Apple précise néanmoins que cette solution n'est compatible pour l'heure qu'avec les abonnements court terme (au mois ou à la demande) pour les opérateurs suivants : AT&T, Sprint, T-Mobile et EE. Pour l'heure, Verizon n'a pas donné son accord. Cette flexibilité est une bonne nouvelle pour Apple, une moins bonne pour les opérateurs qui risquent de voir les utilisateurs être bien plus infidèles de part la simplicité de changement d'abonnement avec ce nouveau système. D'ailleurs, Apple ne s'en cache. Dans ses documents de présentation des nouveaux iPad, on peut lire : "Donc dès que vous le souhaitez, vous pouvez choisir l'abonnement qui vous convient le mieux - sans engagement à long terme." Autre avantage : opter pour un abonnement local quand on voyage à l'étranger. Pas sûr que les opérateurs français soient pressés de voir ce système débarquer dans l'Hexagone…


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info