YouTube Space : dans les coulisses de l'école des YouTubeurs français

Matthieu Delacharlery
Publié le 8 octobre 2016 à 8h33, mis à jour le 10 octobre 2016 à 14h27
YouTube Space : dans les coulisses de l'école des YouTubeurs français

Source : Capture Facebook Live

YOUTUBE - Ce vendredi matin, LCI s'est rendu à l'école des YouTubeurs, dans les studios du YouTube Space de Paris, là où ils tournent leurs vidéos. Reportage.

Le rendez-vous était donné au QG parisien du géant américain de l’Internet, dans la très chic avenue de Londres, à deux pas de la Gare Saint-Lazare : passé le portique de sécurité, direction le "- 2", au sous-sol du siège de Google France. C’est ici, derrière une porte couverte de graffitis, que se trouve le YouTube Space. Autrement dit, l’école des YouTubeurs français !

Un espace de création de 350 m², dédié aussi bien à la formation qu’à la production de contenus pour la plateforme de vidéo de Google. "Pas moins de 6000 créateurs, venus de toute la France, ont été accueillis depuis son inauguration, il y a tout juste un an", nous explique d’emblée Donatien Bozon, un ancien de Dailymotion, qui a pris la tête de l’académie à son lancement. 

La moitié des revenus générés par la pub sont partagés entre le créateur et YouTube

Du matos dernier cri, un studio de tournage, et même des décors, le tout mis à la disposition gratuitement par Google. Pour en profiter, "il faut au minimum 10.000 abonnés", précise le dirlo, la trentaine, jean et baskets aux pieds. Les studios se réservent sur internet, leur usage est gratuit et une fois les vidéos diffusées, la moitié des revenus générés par la publicité sont partagés entre le créateur et la plateforme américaine.

La plupart sont en effet des autodidactes, il faut donc souvent reprendre les bases avec eux

Donatien Bozon, directeur du YouTube Space de Paris

Tout au long de l’année, des ateliers sont au programme. Du coaching personnalisé, pour apprendre à mieux s’exprimer, des cours d’éco, pour apprendre à gérer un budget, par exemple. Ou bien encore, apprendre à se servir de caméras à 360 degrés. Pour en bénéficier, "il suffit d’avoir au moins 1000 abonnés", explique son directeur. Le but est de les aider à développer plus rapidement l’audience de leur chaîne. 

"La plupart sont en effet des autodidactes, il faut donc souvent reprendre les bases avec eux", assure-t-il. C’est justement ce qui a convaincu Meryem de pousser la porte du YouTube Space. Il y a un an, elle a créé la chaîne Flashbeauté, sur laquelle elle livre des astuces beauté. "Je n’arrivais pas à faire décoller mon audience, qui dépassait à peine 4000 abonnés", confie la jeune femme, diplômée d’une école d’ingénieur.

Bruce, celui qui a tout lâché pour sa chaîne YouTube

Meryem a donc décidé de s'inscrire à une formation de deux jours. "En moins d’un mois, 20.000 nouveaux fans sont arrivés, comme par magie !" sourit-elle. Aujourd’hui, 32.000 internautes sont abonnés à sa chaîne. Trop peu encore pour en tirer un revenu confortable. Mais elle ne désespère d’en faire son activité principale. A l’instar de Bruce qui, lui, a pu abandonner il y a un an ses activités de programmeur en informatique pour se consacre à sa nouvelle activité.

Sa chaîne YouTube à lui, e-penser,  s'intéresse à la science : "'Pourquoi bâiller, c'est contagieux' ?, 'Qu'est-ce qu'un trou noir ?', 'Comment se forment les arc-en-ciel ?'", liste-t-il. Bruce est suivi aujourd’hui par plus de 785.000 internautes. En 2015, il a publié son premier livre, Prenez le temps d’e-penser, qui s’est déjà écoulé à plus de 100.000 exemplaires. "Un tome 2 est déjà en préparation", s’enthousiasme-t-il.

Pour autant, Bruce ne connaît pas dele mot "week-end", et reconnaît volontiers accorder "énormément de temps à sa chaîne YouTube", et parfois même au détriment de sa vie sociale. Comme lui, ils sont aujourd'hui près de trois millions à travers le monde à générer suffisamment de "vues" sur la plateforme américaine afin d'en générer un revenu, selon Google. Mais peu sont capables de devenir millionnaires comme les stars françaises que sont Norman et Cyprien.


Matthieu Delacharlery

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info