Depuis l'acquisition de Twitter par Elon Musk, certains utilisateurs ont décidé d'essayer d'autres réseaux sociaux.
Parmi eux, Bluesky, le nouveau projet du cofondateur de Twitter Jack Dorsey.
Plus d'un million de personnes seraient actuellement sur liste d'attente pour s'y inscrire.

Twitter en pleine révolution. Depuis qu'Elon Musk a mis la main sur le réseau à l'oiseau bleu, les critiques ne cessent de fuser. Abonnement payant, posts répétitifs, faux comptes... Ces derniers mois, Twitter ne fait pas franchement l'unanimité. Au point que certains s'en détournent, par exemple au profit de Bluesky. Ce réseau social, cofondé par Jack Dorsey - qui n'est autre que l'ancien patron de Twitter - gagne de plus en plus en popularité.

Selon le site du magazine Forbes, citant des données du cabinet Data.ai, l'application a été téléchargée 360.000 fois et pointe actuellement devant quelques plateformes populaires comme LinkedIn, Bing ou Zoom dans le classement de la boutique Apple, l'App Store. Lancé en février sur le système d'exploitation iOS d'Apple et fin mars sur Android, Bluesky ressemble beaucoup à Twitter dans sa présentation, même s'il s'agit d'une plateforme décentralisée, à l'instar de Mastodon, un autre réseau social qui a fait parler de lui ces derniers mois.

Plusieurs personnalités déjà au rendez-vous

Le fait que la plateforme soit décentralisée signifie qu'il est possible de créer des applications distinctes au sein de Bluesky et que tous les contenus ne peuvent être contrôlés par une entité unique. Bluesky n'est, pour l'instant, accessible que sur invitation, et nécessite de s'inscrire préalablement sur une liste d'attente, qui compte plus d'un million de candidats, selon Forbes.

Et il n'y a pas que des inconnus. Selon l'AFP, plusieurs personnalités ont récemment rejoint la plateforme. Parmi elles, l'élue démocrate à la Chambre des représentants Alexandria Ocasio-Cortez, ou encore la mannequin Chrissy Teigen, qui comptent chacune plus de dix millions d'abonnés sur Twitter.

De là à remplacer Twitter à long terme ? La donne n'est pas si simple. Outre Bluesky et Mastodon, d'autres jeunes réseaux sociaux tentent de profiter de la dégradation de l'image du réseau à l'oiseau bleu, notamment Post, Substack Notes (émanation du site de blogging Substack) et T2.


I.N

Tout
TF1 Info