Le hacker qui avait stoppé WannaCry arrêté par le FBI qui l'accuse d'avoir créé un logiciel ciblant les banques

La rédaction de LCI
Publié le 4 août 2017 à 10h25

Source : JT 20h WE

VIRUS INFORMATIQUE - Marcus Hutchins qui avait aidé à mettre un terme à la propagation du rançongiciel Wannacry est accusé d'avoir conçu et distribué un logiciel destiné à voler des données bancaires.

Le héros vient de tomber de son piédestal. L'expert en cybersécurité, Marcus Hutchins, qui avait trouvé une faille permettant de stopper la propagation du ransonware WannaCry (aussi appelé rançongiciel, ce type de virus bloque les ordinateurs jusqu'au versement d'une rançon) a été arrêté car il est soupçonné d'avoir créé un logiciel destiné à attaquer les banques.

Cet expert informatique de 23 ans, qui vit habituellement en Grande-Bretagne, a été appréhendé par le FBI mercredi 2 août 2017 à Las Vegas, où se déroulait un grand rassemblement de pirates informatiques. Il est accusé d'avoir participé à la fabrication et à la distribution en 2014 et 2015 du cheval de Troie Kronos.

Le cheval de Troie Kronos aurait sévi en France

Kronos est un logiciel malveillant conçu pour voler des informations liées aux transactions bancaires en ligne. Il a été configuré pour viser la France, l'Allemagne, le Canada, la Grande-Bretagne, la Pologne, entre autres.

Des avocats de l'Electronic Frontier Foundation (EFF), une organisation de défense des droits sur internet installée à San Francisco disent chercher à entrer en contact avec Marcus Hutchins. L'ambassade britannique à Washington dit pour sa part être en contact avec les autorités locales à Las Vegas concernant l'arrestation de ce ressortissant britannique.

Nous ne pouvons pas afficher ce tweet.


Twitter conditionne l'affichage des tweet au dépôt de traceurs “réseaux sociaux” permettant de suivre votre navigation sur nos services.

Pour afficher ce post, vous pouvez cliquer sur “paramétrer mes cookies” et accepter les traceurs liés à la finalité “réseaux sociaux”.

Sans une telle acceptation, vous ne pourrez pas accéder à ce tweet.

Pour plus d’information, visitez la politique « cookies » Twitter.

Un autre expert en cybersécurité, Andrew Mabbit, qui était avec Marcus Hutchins à Las Vegas, assure sur Twitter que les accusations sont fausses : "Il a passé sa carrière à lutter contre les malwares [logiciels malveillants], pas à les créer". 


La rédaction de LCI