Peugeot équipera un premier modèle de voiture avec un nouveau volant rectangulaire en 2026, a annoncé la marque ce vendredi.
Un volant qui se retrouvera ensuite dans toute la gamme de véhicules du constructeur.
Une ébauche de ce volant, baptisé "Hypersquare", est actuellement en démonstration au salon VivaTech, à Paris.

Exit les volants ronds, Peugeot fait le pari de l'innovation. Le constructeur automobile va en effet équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme de véhicules, a indiqué ce vendredi le chef de produit de la marque, Jérôme Micheron.

Une ébauche de ce volant, appelé "Hypersquare", est déjà visible sur le concept-car présenté par la marque sur le salon parisien de la technologie VivaTech, qui se poursuit jusqu'au 25 mai. Les curieux qui ne peuvent pas se rendre sur place peuvent en avoir un aperçu ci-dessous.

"Il signera toutes les futures Peugeot"

Le volant Hypersquare est bien différent de celui qui équipe la majorité des automobiles aujourd'hui. Et pas seulement en raison de sa forme futuriste et originale. Il est en effet associé à la technologie "steer-by-wire" qui supprime la colonne de direction classique, laquelle relie mécaniquement le volant aux roues, au profit de connexions électroniques.

Peugeot, qui se démarquait déjà en proposant des volants très petits, va le présenter sur une première voiture série en 2026, pour marquer le début du renouvellement de sa gamme. "Il signera toutes les futures Peugeot développées par la suite", a indiqué Jérôme Micheron à l'AFP.

Un volant rectangulaire avec quatre trous

"Sur ce volant-là, on contrôle la voiture uniquement en faisant des mouvements de 150° : c'est moins d'efforts, et on garde une sensation d'agilité", souligne Jérôme Micheron. Et cela donne une image "techno" au modèle, explique-t-il. Les conducteurs s'adaptent très vite à ce système, selon le constructeur qui l'a testé avec des clients.  

Ce volant Hypersquare présente quatre trous qui accueillent des boutons avec des fonctions comme le régulateur de vitesse, tandis que les clignotants restent à leur place habituelle, derrière le volant. De plus, le système électronique est doublé pour que la direction ne se coupe pas en cas de problème.

Sur le site de Stellantis, il est écrit que l'Hyperquare "crée une nouvelle gestuelle naturelle, plus simple et plus intuitive". "Du bout des doigts par de simples clics ou appuis, sans que les mains ne quittent le volant, le conducteur maitrise tous les paramètres du véhicule", peut-on lire sur le communiqué de presse.

Peugeot n'a pas indiqué avec quel équipementier il développait ce volant, mais plusieurs fournisseurs comme les Allemands ZF et Schaeffler croient au développement rapide de cette technologie. Peugeot n'en est toutefois pas pionnier. En effet, de nombreux constructeurs utilisent déjà cette technologie pour faire tourner les roues arrière. 

Mais seule une poignée de véhicules en bénéficient pour les roues avant, à l'image du Cybertruck de Tesla, exposé près du stand Peugeot à VivaTech, ainsi que des modèles chinois. Toyota prévoit d'en faire bénéficier bientôt son modèle électrique bZ4X.


N.K avec AFP

Tout
TF1 Info