Elon Musk reste "engagé" à racheter Twitter, après avoir suspendu l'acquisition

Publié le 13 mai 2022 à 12h28, mis à jour le 13 mai 2022 à 14h18

Source : Sujet JT LCI

Elon Musk a suspendu temporairement son projet de rachat de Twitter, vendredi 13 mai.
Le patron de Tesla veut s'assurer que la plateforme ne contient pas plus de 5% de faux comptes.
L'action du réseau social a plongé de plus de 20% avant l'ouverture de Wall Street.

Il veut plus de clarté sur le sujet. Elon Musk a annoncé, ce vendredi 13 mai, qu'il mettait en pause le rachat de Twitter. "L'accord Twitter est temporairement suspendu dans l'attente des détails soutenant le calcul selon lequel les spams/faux comptes représentent en effet moins de 5% des utilisateurs", a tweeté le patron de Tesla et SpaceX, sans donner de plus amples explications. Il a toutefois affirmé être "toujours engagé" à prendre le contrôle de la plateforme. 

Le patron de Tesla et SpaceX, qui a signé un accord de 44 milliards de dollars (40 milliards d'euros) pour racheter le réseau social à l'oiseau bleu, a toujours expliqué que l'une de ses priorités était de supprimer les "spam bots" de Twitter. L'homme le plus riche du monde - à la tête d'une fortune de 219 milliards d'euros - a expliqué vouloir authentifier les utilisateurs et de renforcer la transparence sans préciser comment il comptait mettre en œuvre ce projet. 

La valeur boursière de Twitter en chute libre

Début mai, lors de la présentation de ses résultats trimestriels, Twitter a indiqué compter, en moyenne de janvier à mars, 229 millions d'utilisateurs quotidiens "monétisables", exposés à de la publicité. Elle a estimé que moins de 5% d'entre eux étaient des spams ou des faux comptes. Cette proportion est "un indicateur clef" pour le réseau social, explique à l'AFP Susannah Streeter, analyste marchés pour Hargreaves Lansdown, car "le calcul du nombre précis de personnes qui tweetent réellement est considéré comme crucial pour les flux futurs de revenus via la publicité ou les abonnement payants sur le site." 

Depuis l'offre d'acquisition du patron de Neuralink, la valeur boursière de Twitter a fondu de plusieurs milliards de dollars. Après l'annonce de la suspension temporaire du rachat, l'action du groupe, cotée au New York Stock Exchange, a plongé d'environ 15% dans les échanges électroniques avant l'ouverture de Wall Street, après avoir avait dégringolé de 25% plus tôt dans la journée. Bien en-dessous du prix d'achat de 54,20 dollars par action proposé par le milliardaire.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info