En Chine, le réseau de satellites d'Elon Musk désigné comme une menace potentielle

Matthieu DELACHARLERY
Publié le 8 juin 2022 à 19h15
JT Perso

Source : JT 20h WE

En raison de ses liens assumés avec l'armée américaine, le réseau de satellites d’Elon Musk est dans le collimateur de la Chine.
Dans un rapport, un institut de recherche, directement rattaché à l'armée chinoise, recommande la mise en place d'un programme de défense.

Nous sommes encore loin de la guerre des étoiles, et pourtant, certains s’y préparent déjà. Dans un récent rapport du Beijing Institute of Tracking and Telecommunications Technology, un institut de recherche rattaché à l'armée chinoise, des chercheurs militaires s’inquiètent de la menace que pourrait représenter la constellation de satellites d’Elon Musk pour la sécurité nationale, en cas de conflit armé. Dans un long document, paru le mois dernier dans la revue Modern Defence Technology et traduit ici en anglais, les scientifiques recommandent la mise en place d’un programme de défense. 

L’objectif : surveiller chacun des satellites et être en capacité, si besoin, de les neutraliser. "Une combinaison de méthodes matérielles et non matérielles de destruction devrait être adoptée pour faire perdre leurs fonctions à certains satellites de Starlink et détruire le système d'exploitation de la constellation", écrit, sans détours, l'équipe de chercheurs. Comme l'écrit le journal South China Morning Post, qui a relayé ce rapport, la Chine planche d'ores et déjà sur des technologies permettant de détruire des satellites, par le biais de brouilleurs ou l'utilisation d'un laser à très longue portée par exemple.

Lire aussi

L’auteur principal du rapport, Ren Yuanzhen, évoque notamment, pour étayer ses craintes, les liens entre SpaceX, l’opérateur de Starlink, et le Pentagone. Ce n’est pourtant pas un secret, l’entreprise d’Elon Musk a signé plusieurs contrats avec l’armée américaine au cours de ces dernières années. En octobre 2020, l’entreprise spatiale américaine a notamment remporté un juteux contrat de 149 millions de dollars afin de construire quatre satellites de détection de missiles balistiques pour le compte du ministère américain de la Défense. 

Une porte d'accès vers un internet libre ?

Pour certains observateurs, la menace supposée que constituerait Starlink pour la sécurité nationale concernerait plutôt le contrôle d'Internet. En effet, comme le rappellent nos confrères du magazine Air & Cosmos, la publication de ce rapport intervient alors que l’entreprise spatiale d’Elon Musk fournit à l’Ukraine des équipements afin d’assurer un accès internet aux populations civiles et aux forces armées ukrainiennes. Selon David Cowhig, un ancien diplomate américain cité dans plusieurs médias américains, le gouvernement chinois verrait en effet d’un mauvais œil ce potentiel canal d’accès vers un internet libre.


Matthieu DELACHARLERY

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info