Tesla : un tweet controversé d’Elon Musk considéré comme "faux et trompeur" par un juge

M.D.
Publié le 17 avril 2022 à 14h40
Tesla : un tweet controversé d’Elon Musk considéré comme "faux et trompeur" par un juge

Source : PATRICK PLEUL / POOL / AFP

Dans un tweet datant de 2018, Elon Musk avait affirmé qu’il avait les moyens de sortir Tesla de la Bourse, provoquant une envolée du titre de la société.
Un juge américain a considéré ce message "faux et trompeur".

Il avait suffi d’un simple tweet... En 2018, le PDG de Tesla, Elon Musk, affirmait sur le réseau social à l’oiseau bleu avoir les financements nécessaires pour que son entreprise de voitures électriques quitte la Bourse. "J'envisage de retirer Tesla de la cote au prix de 420 dollars. Le financement est assuré", écrivait alors l'entrepreneur. Un tweet qui avait contribué à gonfler artificiellement le cours de l'action, qui avait ensuite perdu jusqu'à 30 % de sa valeur. Plusieurs investisseurs avaient par la suite porté plainte contre le magnat américain. Un juge vient de leur donner raison en considérant ce tweet comme "faux et trompeur", a appris samedi l’AFP dans un document fourni par les plaignants.

Ce groupe d'investisseurs accuse Elon Musk de leur avoir fait perdre de l’argent avec ce tweet qui a fait vaciller l'action du groupe pendant quelques jours. Dans sa décision publiée samedi, le juge en charge du dossier lui a ordonné de ne plus affirmer publiquement qu'il avait bien "sécurisé les financements" pour retirer le groupe de la Bourse à 420 dollars l'action, comme il l'a encore fait cette semaine lors d'une conférence. De son côté, Elon Musk a toujours assuré qu’il était, à l'époque, en discussions avec le fonds souverain de l'Arabie saoudite et qu'il était confiant sur l'aboutissement de ces négociations. Toutefois, aucun accord n'a jamais été annoncé.

Selon le document fourni par les plaignants, le juge a récemment conclu, dans une décision partielle non rendue publique, que "ces affirmations par Musk étaient fausses et trompeuses et que Musk avait fait ces fausses déclarations de manière imprudente et en pleine connaissance des faits qu'il a déformés dans ses tweets". Ils estiment que le PDG de Tesla s'est lancé dans une campagne publique "pour présenter une version contradictoire et fausse" du tweet en question, ce qui pourrait influencer les jurés lors d'un procès qui doit avoir lieu en mai. 

Elon Musk devant le gendarme américain de la BourseSource : Sujet TF1 Info

Estimant qu'Elon Musk n'avait pas apporté la preuve de son financement, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain, avait déposé une plainte pour "fraude boursière" à l'époque. Le régulateur lui avait alors imposé de céder la présidence du conseil d'administration de Tesla, de payer une amende de 20 millions de dollars et exigé par la suite que ses tweets directement liés à l'activité de Tesla soient pré-approuvés par un juriste compétent. Elon Musk, qui cherche actuellement à racheter Twitter, a contesté cette dernière mesure devant un tribunal début mars.


M.D.

Tout
TF1 Info