Elon Musk travaille sur une intelligence artificielle qui "ne risque pas d'anéantir les humains"

par A. Lo. avec AFP
Publié le 18 avril 2023 à 9h24

Source : JT 20h WE

Elon Musk a expliqué travailler à la création de sa propre intelligence artificielle, nommé "TruthGPT".
Il s'agirait d'une IA "qui recherche la vérité maximale et qui essaie de comprendre la nature de l'univers".
Selon l'entrepreneur, cet objectif éviterait que l'IA risque "d'anéantir les humains".

Après avoir appelé à faire une pause dans la recherche sur les IA de dernière génération, Elon Musk se lance lui-même dans la course. Dans un entretien sur la chaîne américaine FoxNews, le patron de Twitter, Tesla, SpaceX et Neuralink a confié sa volonté de lancer sa propre intelligence artificielle.

"Ce dont nous avons besoin, c'est TruthGPT"

"Je vais lancer quelque chose qui s'appelle Truth GPT ou une IA qui recherche la vérité maximale et qui essaie de comprendre la nature de l'univers", a-t-il. Selon lui, il s'agirait de la "meilleure voie" pour garantir la sécurité de l'humanité, car "une IA qui se soucie de comprendre l'univers ne risque pas d'anéantir les humains, parce que nous sommes une partie intéressante de l'univers."

Cette IA idéale agirait selon lui un peu comme les humains, qui aspirent "à protéger l'habitat" des chimpanzés, alors qu'ils auraient la capacité de "tous les chasser et les tuer". Différents médias spécialisés avaient déjà rapporté depuis quelques semaines qu'Elon Musk investissait dans le domaine de l'intelligence artificielle. Il a notamment fondé en mars une nouvelle entreprise spécialisée dans ce domaine, baptisée X.AI et basée dans le Nevada. 

Selon le Financial Times, cette nouvelle entité doit rivaliser avec OpenAI, la start-up californienne qui a conçu ChatGPT, une IA de dernière génération capable d'interagir avec les humains et de produire toutes sortes de textes sur demande. Le succès de cette interface depuis sa sortie, fin novembre, a lancé une véritable course à cette technologie à fort potentiel. En février, M. Musk avait déjà laissé transparaître ses intentions en twittant : "ce dont nous avons besoin, c'est TruthGPT."

Elon Musk avait déjà mis un pied dans le domaine de l'intelligence artificielle en cofondant OpenAI en 2015, avant de quitter l'entreprise en 2018. Il avait depuis critiqué la société, estimant notamment dans un tweet en décembre dernier qu'elle entraîne l'IA à être "woke" (terme désignant une frange de la gauche américaine), c'est-à-dire à "mentir". Lundi, Elon Musk, qui était signataire d'un récent appel pour faire une pause dans la recherche sur les IA de dernière génération, a estimé que cette technologie "a le potentiel pour détruire la civilisation" et a appelé à créer un "régulateur" pour le secteur.


A. Lo. avec AFP

Tout
TF1 Info