Que sait-on de "GigaChat", le rival russe de ChatGPT ?

par M.D. avec AFP
Publié le 24 avril 2023 à 17h41

Source : JT 20h WE

La branche technologique de la banque publique russe Sberbank annonce le lancement de son propre robot conversationnel.
Baptisé "GigaChat", il se distinguerait par sa capacité à communiquer plus intelligemment en russe que les autres chatbots.

Après les États-Unis et la Chine, au tour de la Russie de dégainer. Sberbank, aujourd’hui un des leaders du pays dans le domaine des technologies, a annoncé lundi 24 avril le lancement de son propre robot conversationnel. "GigaChat", c’est son nom, est capable "d'avoir une conversation, d’écrire des textes, de répondre à des questions factuelles", mais aussi de " "générer du code informatique" et de "créer des images à partir de descriptions", détaille, dans un communiqué, la banque publique russe. Cette dernière précise que l'outil sera dans un premier temps "disponible en mode test, sur invitation" uniquement.

Il maîtrise le russe comme nul autre

Le lancement de ce robot conversationnel "est une percée pour l'ensemble du vaste univers des technologies russes", selon les mots de son PDG, Guerman Gref, qui a poussé ces dernières années pour le virage numérique du groupe. Depuis plusieurs années, et surtout depuis la mise en place des lourdes sanctions contre Moscou pour son offensive en Ukraine, la Russie cherche à renforcer sa souveraineté numérique. Selon la Sberbank, GigaChat se distingue par sa capacité à communiquer plus intelligemment en russe que les autres réseaux neuronaux étrangers. 

Son lancement intervient quelques mois après l'irruption fracassante en novembre dernier de ChatGPT, un robot conversationnel financé par le géant informatique américain Microsoft, qui a rapidement été pris d'assaut par des utilisateurs impressionnés par sa capacité à répondre clairement en quelques secondes à des questions difficiles, à écrire des sonnets ou du code informatique. L'arrivée de GigaChat peut ainsi être vue comme un nouvel épisode dans la compétition technologique entre Washington et Moscou, exacerbée depuis le conflit en Ukraine.

En 2017, à l'occasion d'une conférence devant des étudiants russes sur le thème des nouvelles technologies, le président russe Vladimir Poutine avait partagé sa vision de la révolution en cours. "L’intelligence artificielle représente l’avenir non seulement de la Russie, mais de toute l’humanité, soulignait le dirigeant, dont les propos étaient rapportés par le site américaine The Verge. Et  de conclure : "Celui qui deviendra le leader dans ce domaine sera le maître du monde. Et il est fortement indésirable que quelqu’un obtienne un monopole dans ce domaine." Reste à savoir si GigaChat tiendra, en effet, toutes ses promesses.


M.D. avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info