Keynote Apple : de nouvelles fonctionnalités, mais toujours pas de réalité virtuelle

par Léa LUCAS
Publié le 7 juin 2022 à 6h54

Source : JT 20h WE

Lors de la traditionnelle keynote Appelle ce lundi à la Silicon Valley, Tim Cook a présenté de nouvelles fonctionnalités - système de paiement, suppression d'un message...
Pas un mot, en revanche, sur la plateforme de téléchargement d'applications mobiles, ni sur les réalités augmentées et virtuelles.
Le PDG d'Apple était pourtant très attendu sur ces deux points majeurs.

Une première depuis le début de la pandémie. Apple a ouvert ce lundi sa conférence annuelle pour les développeurs, sans toutefois évoquer les deux sujets sur lesquels le géant des technologies est attendu au tournant  : sa plateforme de téléchargement des applications mobiles et les réalités augmentée et virtuelle. Cette présentation inaugurale a eu lieu en présence de centaines d'ingénieurs et de journalistes sur le campus du groupe, dans la Silicon Valley. 

Plusieurs directeurs produits de la célèbre marque ont défilé pour dévoiler, entre autres, une nouvelle puce électronique fabriquée maison ; un écran de garde de l'iPhone à personnaliser ; un nouveau système de paiement pour les commerçants ; la possibilité de corriger ou supprimer des messages ; des outils sophistiqués à base d'intelligence artificielle ; une mise à jour complète de son système d'exploitation pour les voitures (CarPlay) ainsi qu'un nouveau MacBook Air. 

"Apple a répondu à la liste de courses des usagers"

Certaines fonctionnalités ont des allures de rattrapage, notamment sur Apple Maps, l'application de cartographie qui a longtemps été à la traîne par rapport à la très populaire Google Maps. Pour Carolina Milanesi, analyste chez Creative Strategies, la véritable star de l'évènement, c'est la puce M2. Fin 2020, le groupe a lancé une nouvelle gamme d'ordinateurs portables équipés de sa propre puce, la M1, au lieu de celles d'Intel, marquant le début d'une transition sur deux ans. "Ils ont mentionné beaucoup de choses qu'ils ne pouvaient pas faire avant (...), comme les jeux vidéo de très haute qualité", a-t-elle noté.

Aussi, une fois n'est pas coutume, "Apple a répondu à la liste de courses des usagers", s'est réjouie Carolina Milanesi, analyste chez Creative Strategies."Ils écoutent ce que les consommateurs disent et ils font des changements. Ils ont éliminé beaucoup de frictions de leur système d'exploitation", assure-t-elle. Un enjeu "essentiel quand nous passons plus de temps en ligne pour travailler, nous distraire, faire des courses... notamment depuis la crise sanitaire".

Pas un mot en revanche au sujet de l'App Store, son incontournable plateforme de téléchargement d'applications mobiles, qui suscite la colère de nombre de ses voisins californiens à cause de ses règles strictes en matière de confidentialité et de paiement des commissions. La multinationale n'a pas non plus évoqué la question des réalités dites "mixtes" (augmentée et virtuelle), piliers du métavers, cet avenir de l'internet que de nombreuses sociétés numériques ont entrepris de construire, de Meta (du côté de Facebook, Instagram) à Fortnite et Roblox (du côté des jeux vidéo).

Mais selon des rumeurs, un casque de VR Apple pourrait bien être en préparation pour cette année. Fin janvier déjà, le patron Tim Cook avait indiqué qu'il voyait "beaucoup de potentiel dans cet espace" et qu'il y "investissait en conséquence". 


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info