Langue française : ne dites plus "streamer", mais "joueur-animateur en direct"

Kattalin Caubet
Publié le 1 juin 2022 à 18h45
Tous les jeux vidéo ne sont pas accessibles via le pass culture.

Tous les jeux vidéo ne sont pas accessibles via le pass culture.

Source : Photo d'illustration JESHOOTS.COM on Unsplash

Le vocabulaire du jeu vidéo, encore très anglicisé, relève souvent du décryptage d'onomatopées pour les novices dans ce domaine.
De nouveaux termes français, clairs et des définitions bien précises, ont été proposés par la Commission d’enrichissement de la langue française.

De nombreux mots comme "streamer", "free to play" ou encore "e-sport" vont être très prochainement oubliés de la langue française. Une liste de nouvelles expressions a été publiée par le ministère de la Culture ce dimanche 29 mai au Journal officiel.

Le jeu vidéo "est un secteur où l'on emploie beaucoup d'anglicismes", qui peut être "une barrière pour la diffusion et la compréhension par les non-pratiquants", a expliqué lundi à l'AFP le ministère de la Culture, partie prenante de la Commission d'enrichissement de la langue française. En effet, le vocabulaire employé dans le domaine du jeu vidéo est très technique pour les personnes novices et peut se révéler difficilement compréhensible pour ceux qui ne pratiquent pas l’anglais. 

Cette liste suggère ainsi de remplacer plusieurs mots. Ainsi un "streamer" pourrait désormais s'appeler "joueur-animateur en direct" ; le fameux "cloud gaming" par "jeu vidéo en nuage". Il y a aussi certains termes dont la traduction est plutôt logique comme "pro-gamer", qui deviendra "joueur professionnel", "season pass", qui deviendra le "passe saisonnier". Pour "free-to-play", il faudra dire "jeu en accès gratuit" et "jeu vidéo de compétition" sera la version francisée d'"e-sport".  

L’objectif consiste à faire en sorte que tous les Français puissent prendre l’habitude d’utiliser ce nouveau vocabulaire. Pour chaque mot et expression, le ministère a expliqué que, "les experts essaient de regarder s'il y a déjà un terme français qui circule, sur les sites de jeu vidéo ou les revues spécialisées", afin de "choisir une traduction qui a déjà un début d'usage".

Cette réforme va être instaurée dès à présent pour les agents des services publics et dans les textes réglementaires qui seront donc obligés d’utiliser le nouveau vocabulaire.


Kattalin Caubet

Tout
TF1 Info