Meta, la maison mère de Facebook et Instagram, a annoncé vendredi travailler sur un nouveau réseau social.
La description de cette nouvelle plateforme semble en faire un futur concurrent de Twitter.

Bientôt un petit nouveau dans le monde des réseaux sociaux ? C'est en tout cas ce qu'annonce Meta, ce vendredi. "Nous réfléchissons à un réseau social décentralisé et indépendant permettant de partager des messages écrits en temps réel", a indiqué le groupe dans une déclaration envoyée à l'AFP. 

Rupture majeure

Selon le site Platformer, cette plateforme pourrait être interopérable avec les autres réseaux du même type, tels que Mastodon, qui s'est bâti une petite côte de popularité depuis le rachat de Twitter par le milliardaire Elon Musk, en octobre dernier. 

Le cas échéant, la maison mère de Facebook et Twitter serait à l'origine d'une rupture majeure avec la stratégie jusqu'ici employée par les géants de la tech. Ces derniers ont toujours préféré fonctionner dans un environnement fermé, avec des règles d'utilisation qui leur sont propres. Elle se démarquerait particulièrement de l'application au petit oiseau bleu qui a fait, en décembre dernier, brièvement bloquer les comptes de plusieurs utilisateurs qui partageaient des liens vers d'autres réseaux sociaux

Le timing de cette annonce est sans doute loin d'être anodin. Elle intervient dans un contexte où Twitter semble en perte de vitesse depuis le rachat de l'homme d'affaires américain, qui a licencié plus de la moitié des salariés. 

Parmi les décisions prises par le principal actionnaire de Tesla et SpaceX, le retour sur la plateforme de personnalités controversées, qui en avaient été bannis pour des propos jugés offensants, à l'instar de Donald Trump, a inquiété la plupart des principaux annonceurs du site. Nombre d'entre eux ont, depuis, annoncé prendre leurs distances. Il ne faut pas non plus oublier les nombreuses pannes survenues ces derniers mois qui viennent, encore un peu plus, plomber son attractivité. 


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info