Niel met 15 milliards de dollars pour racheter le 4e opérateur mobile américain

Le service METRONEWS
Publié le 1 août 2014 à 12h01
Niel met 15 milliards de dollars pour racheter le 4e opérateur mobile américain

TELECOM – Après s'être fait une place au soleil sur le marché français des télécoms, Xavier Niel s'attaque au marché américain, et propose de racheter l'opérateur T Mobile US pour 15 milliards de dollars.

Après avoir réussi en jouant des coudes à s'imposer dans le paysage français des télécoms, le patron de Free tourne en rond. Il faut dire que le marché français, saturé, ne permet plus aux opérateurs de dégager de substantielles marges. Mais il y a d'autres marchés où les possibilités de développement sont encore importantes.

Aux Etats-Unis par exemple, avec ses 320 millions de clients potentiels. Et c'est le Wall Street Journal qui indique que Xavier Niel, fondateur d'Iliad et patron de Free, aurait fait une offre de rachat pour T Mobile US, le quatrième opérateur mobile des Etats Unis. Le Français aurait proposé 15 milliards de dollars "en cash" pour prendre la main de son équivalent nord-américain.

Un investissement très audacieux

En effet, T Mobile a la même image que Free au USA : un casseur de prix. Détenu à 68 % par Deutsche Telekom, T Mobile compte environ 50 millions d'abonnés. Si l'offre de Xavier Niel passe, le Français deviendra l'actionnaire majoritaire (en détenant 57 % du capital), et T Mobile serait alors valorisé à 20 milliards d'euros (presque le double d'Iliad, valorisé à 12 milliards d'euros).

Un investissement d'envergure pour Xavier Niel, qui pourrait s'avérer très juteux, le prix des abonnements aux Etats Unis étant encore assez élevés , et les marges des opérateurs importantes. De plus, d'autres opérateurs américains sont déjà détenus par des sociétés étrangères (Sprint appartient à une société japonaise par exemple), la proposition du français n'est donc pas déplacée. Fleur Pellerin, l’ancienne ministre à l’Economie numérique et actuelle secrétaire d’Etat au commerce extérieur, a d'ailleurs déclaré sur Twitter "Bravo à Xavier Niel qui incarne l’esprit de conquête dont nous avons besoin #TMobile".


Le service METRONEWS