Non, Popcorn Time n'est pas légal (et la Hadopi veille)

Le service METRONEWS
Publié le 22 décembre 2014 à 10h47
Non, Popcorn Time n'est pas légal (et la Hadopi veille)

De prime abord, le service fait très professionnel. Et son utilisation est des plus simples. Mais qu'on ne s'y trompe pas, le logiciel Popcorn Time n'a rien de légal ni d'officiel et n'est pas un équivalent de Netflix . Il s'agit d'un service de piratage qui, sous couvert d'une interface très propre, diffuse de manière illégale films et séries. Il est donc surveillé de près par des organismes comme, en France, la Hadopi (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet). Et vous pouvez être sanctionné pour consommation illicite de biens culturels.

Créé au printemps 2014 par des développeurs argentins, le service a rapidement été supprimé mais ne cesse de réapparaître sous différents noms (Time4PopCorn, par exemple) et lieux d'hébergement. Aux Etats-Unis et en Allemagne, des internautes ont déjà écopé d'amendes pour avoir visionné, via Popcorn Time, des films dont ils n'avaient pas payé les droits, voire des films qui n'étaient même pas encore sortis au cinéma. En France aussi, vous risquez gros.

Une lecture d'un fichier Torrent en cours de téléchargement

Ce service, qui fonctionne comme un service de streaming légal - mais gratuit -, est en réalité ni plus ni moins qu'un client BitTorrent. Dès lors que l'on clique sur un film, la vidéo se lance quelques secondes plus tard et on peut alors choisir ou non d'afficher des sous-titres. Simplissime.

En réalité, votre ordinateur (ou tablette, ou smartphone) est en train de télécharger un fichier Torrent… et donc de laisser de dangereuses traces de votre activité sur le Net, comme vous pourriez le faire avec des logiciels comme µTorrent ou eMule. Il ne s'agit donc pas de streaming en tant que tel mais d'une diffusion d'un fichier Torrent en cours de téléchargement. Gare donc, car la Hadopi surveille de près le système BitTorrent et vous pourriez bien recevoir sous peu une lettre de ses services.

En savoir +
Presque trois ans après sa fermeture, la nostalgie MegaUpload perdure
A quoi va bien pouvoir servir le catalogue VOD de l'Hadopi ?
Netflix en France : c'est parti ! Téléchargement illégal : les smartphones de plus en plus utilisés


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info