Qui est Pavel Dourov, l'inventeur de Telegram, la messagerie cryptée plébiscitée par les djihadistes

par Michel VERON
Publié le 16 septembre 2016 à 14h51
Qui est Pavel Dourov, l'inventeur de Telegram, la messagerie cryptée plébiscitée par les djihadistes

DISCRÉTION - La messagerie cryptée Telegram est peu connue du grand public. Son créateur, le Russe Pavel Dourov, encore plus. Qui est l'inventeur de la messagerie qui permet aux djihadistes de communiquer en toute discrétion ?

Son nom ne vous dit peut-être rien. Mais Pavel Dourov est pourtant l'équivalent russe de Mark Zuckerberg. Comme lui, il est très jeune (31 ans) et très riche (sa fortune est estimée à 600 millions de dollars selon Forbes). En revanche, il se fait beaucoup plus discret que son homologue américain. Ce diplômé de philologie s'est fait connaître en créant en 2006 le réseau social VKontakte, devenu rapidement le plus populaire de Russie devant Facebook.

Au terme d'un bras de fer avec le Kremlin et le FSB (les services secrets russes) qui souhaitent lui soutirer de précieuses informations sur les militants politiques utilisant VKontakte, il décide début 2014 de finalement revendre ses parts. Le réseau social est depuis dirigé par des hommes proches de Vladimir Poutine. Mais parallèlement, Pavel Dourov crée avec son frère Nikolaï un autre outil, Telegram.

Cette messagerie gratuite permet d'échanger messages, photos, vidéos et documents avec ses contacts. Elle présente surtout un grand avantage, celui d'offrir une totale confidentialité. En effet, l'utilisateur peut s'il le souhaite crypter ses messages. Jusqu'à présent, aucun service de renseignements n'est parvenu à déchiffrer des messages échangés sur Telegram.

Entre ironie et provocation

Ce logiciel a été particulièrement utilisé dès 2013 par les opposants ukrainiens hostiles à la mainmise de Moscou. Après son refus de collaborer avec le Kremlin, Pavel Dourov prend également la décision de quitter la Russie en avril 2014 pour des raisons de sécurité. "Transmettre des données personnelles sur des Ukrainiens aux autorités russes aurait été non seulement contraire à la loi, mais aussi une trahison de tous ces millions d'habitants de l'Ukraine qui nous ont fait confiance", avait alors expliqué Pavel Dourov.

D'ailleurs, Telegram fait de cette non-collaboration avec les Etats un argument marketing pour accroître son nombre d'utilisateurs. Pas étonnant donc que cet outil ait également séduit les djihadistes, qui peuvent ainsi communiquer sans craindre de voir leurs communications interceptées. Une utilisation qui ne dérange pas outre mesure son inventeur. "Notre droit à la confidentialité est plus important que notre peur des désagréments comme le terrorisme", affirme Pavel Dourov.

Avec ironie, il suggère d'interdire les mots. "Il y a des preuves qu'ils sont utilisés par les terroristes pour communiquer", lance-t-il en réponse aux critiques faites contre son logiciel. Sous la pression des Etats, à peine a-t-il consenti à bloquer quelques dizaines de comptes liés à Daech juste après les attentats du 13 novembre.

Dourov fait la leçon au gouvernement français

Sur sa page Facebook, quelques jours après ces terribles événements, il se permet même de donner des leçons au gouvernement français. "Il est aussi responsable que l'Etat islamique. Il prend l'argent de ceux qui travaillent dur en France avec des impôts d'un niveau scandaleux et le dépense pour des guerres inutiles au Proche-Orient et pour créer un paradis social parasitaire pour les immigrants d'Afrique du Nord. Il est honteux de voir Paris dans les mains des socialistes myopes qui ruinent ce bel endroit".

En dépit de ses avis très tranchés, Pavel Dourov affirme ne pas faire de politique. "Je me considère comme un entrepreneur de la technologie, pas comme un politicien ou un philosophe. Je serais heureux de voir les valeurs libertaires se propager, mais ce n'est pas quelque chose que je considère comme étant ma mission".

Pourtant, l'homme jure ne pas courir derrière l'argent. "Je n'aime pas le style de vie des riches, le mien n'a pas beaucoup changé. Le plus important dans la vie, c'est la liberté". Fidèle à ses valeurs individualistes, Pavel Dourov refuse de comprendre et encore moins d'admettre qu'il apporte, indirectement et involontairement, une aide non-négligeable à Daech.

VIDÉO. Comment fonctionne Telegram

Telegram : la messagerie cryptée plebiscitée par les jihadistesSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Michel VERON

Tout
TF1 Info