Des start-ups françaises travaillent très sérieusement sur le concept de ferme spatiale.
Les résultats sont étonnants, avec un rendement beaucoup plus intéressant que sur Terre.
TF1 a visité le laboratoire d'une entreprise française qui vise la lune.

On a donné rendez-vous à notre équipe dans un grand hangar, avec la promesse d’y découvrir une technologie révolutionnaire, capable de jeter à bas toutes nos idées reçues quant à l’agriculture. Sous une serre de 60 mètres carrés, sans engrais, sans lumière du jour, les ingénieurs arrivent à faire pousser à peu près n’importe quel fruit ou légume- comme on le constate dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

Résister aux conditions lunaires

Grâce à des lampes à UV et un système de goutte à goutte, de la vanille, des fruits de la passion et autres plantes exotiques poussent jusqu'à dix fois plus vite dans cette serre que dans la nature. Cette technologie a été conçue dans un but précis : créer la première ferme spatiale. On découvre dans le reportage de TF1 sa version miniature, qui nous est présentée par ses concepteurs. "On a cinq ans pour transformer ce module terrestre en un module spatialisé" pour qu'il puisse résister aux conditions lunaires, nous explique Barbara Belvisi, fondatrice d'Interstellar Lab. Un tel dispositif permettrait aux astronautes d'effectuer de longues missions en parfaite autonomie alimentaire.

Subvenir aux besoins alimentaires des astronautes

Nourrir ceux qui partent dans l’espace, c’est aussi l’objectif d’une autre technologie actuellement en développement. Une étagère modulable, spécialement pensée pour la Station spatiale internationale (ISS). Dans laquelle on peut faire pousser des salades, du maïs, ou même élever des insectes en apesanteur. Il s’agit d’une commande de la NASA. "Tout ce qu'on fait pousser à l'intérieur de ces boîtes", nous explique Jim Rhoné, le directeur produits d'Interstellar Lab, "subvient de la meilleure manière possible au régime alimentaire des astronautes".

Des tests grandeur nature de ces étagères de culture doivent bientôt avoir lieu. S'ils sont concluants, ces mini-serres de technologie française seront installées dans la Station spatiale internationale, en orbite à 400 km au-dessus de nos têtes.


La rédaction de TF1info | Reportage : Charles Diwo, Quentin Danjou

Tout
TF1 Info