Certains s'en servent de carte bancaire, d'autres mesurent leur niveau de stress.
Les montres connectées récoltent ainsi de nombreuses données très personnelles, mais que deviennent-elles ?
Le 20H de TF1 a mené l'enquête.

Elles sont longtemps apparues comme des gadgets, mais aujourd'hui les montres connectées sont l'un des produits les plus demandés dans les magasins spécialisés. Elles ne vous servent pas seulement à lire l'heure, elles vous aident aussi à téléphoner, écouter de la musique, faire du sport, ou encore à bien dormir. Résultat, elles savent tout de vous. Des millions de données très personnelles sont ainsi générées. Alors que deviennent ces données ? Peuvent-elles être revendues ou divulguées ?

Un droit européen très protecteur

Selon Jonathan Metge, chef de produit chez Garmin (qui vend près de 300 millions de montres dans le monde), "l'ensemble de ces données ne nous appartiennent pas, elles appartiennent au consommateur. Elles ne sont pas non plus commercialisées et elles sont sécurisées comme la plupart des données les plus sécurisées au monde", affirme-t-il dans le reportage de TF1 ci-dessus. L'entreprise reconnait toutefois que ces informations servent à améliorer le service. "À partir du moment où la montre est connectée à l'application Garmin Connect, les données rentrent dans l'algorithme global", précise Jonathan Metge.

Pourtant, le droit européen vous protège. C'est même l'une des réglementations les plus protectrices du monde avec le fameux RGPD. Il oblige l'entreprise à vous indiquer quelles données elle collecte, pour combien de temps, pourquoi faire, et si elle les partage ou les revend. Comment le savoir ? Ça se passe généralement dans le gros pavé de texte que l'on ne lit pas, avec des cases à cocher. Ce sont les conditions d'utilisation. C'est là que le fabricant vous dit tout sur ce qu'il fait de vos informations personnelles. 

"S'il ne les vend pas, il peut, dans certains cas, les transmettre à différents partenaires. C'est la phrase qu'on retrouve souvent sur l'amélioration du service. Par exemple, des données qui sont transmises à des fins statistiques. Mais, on sait aussi qu'il y a de la transmission de données parfois à des partenaires commerciaux pour mettre en place des systèmes de publicité simulée", explique Maximilien Lanna, professeur en droit du numérique. 

Montres connectées : où vont vos données ?Source : Top Info

Les informations qui peuvent être utilisées, c'est par exemple votre âge, votre sexe, mais aussi la fréquence de votre activité sportive. Si votre montre sait que vous faites beaucoup de courses à pied, elle sait aussi quand vous avez besoin de changer vos chaussures de sport, et donc là, vous allez peut-être recevoir des publicités ciblées pour des chaussures adaptées à votre pratique sportive. 

Pour autant, si vous n'avez pas coché la case pour donner votre accord et que vous recevez quand même de la publicité ciblée, sachez que vous avez le droit de vous y opposer. Vous pouvez contacter l'entreprise ou saisir directement la Cnil, le gendarme des données personnelles. 


Virginie FAUROUX | Reportage TF1 : Diane Mourgues, Paul Bouffard, Régis Roiné

Tout
TF1 Info