Que faire si vous croyez être infecté par le virus de Messenger ? Facebook vous donne la marche à suivre

Matthieu Delacharlery
Publié le 4 octobre 2016 à 21h06, mis à jour le 5 octobre 2016 à 10h26
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

RESEAUX SOCIAUX - Un virus se répand depuis lundi sur Messenger, la messagerie instantanée de Facebook. Pour tromper l'utilisateur, il prend la forme d'une vidéo postée par une connaissance, avec votre prénom et une photo de votre profil. Seul un faible pourcentage de personnes aurait été exposé à ce contenu malveillant, selon le réseau social.

Un dangereux virus se propage depuis ce lundi via l’application Facebook Messenger. En apparence, aucune raison de se méfier : une vieille connaissances vous envoie un message privé avec un lien vers une vidéo et avec votre prénom accompagné d’une photo de votre profil. Effectivement, il est très tentant de cliquer.

Ce lien contenant l’adresse "wic.graphics" vous redirige alors vers un site internet totalement bidon, ressemblant étrangement à la plateforme YouTube. On vous propose de télécharger une extension du nom de "Eko" afin de pouvoir lire le contenu vidéo en question.

Un virus malveillant de type "Cheval de Troie"

Et c’est précisément là que se trouve ce virus de type "Cheval de Troie". En vous poussant à cliquer sur ce lien, les pirates informatiques espèrent récupérer votre mot de passe et des informations personnelles vous concernant. Surtout ne téléchargez pas ce fichier ! Alerté par ses utilisateurs, le site de Mark Zuckerberg assure, dans un communiqué, avoir pris toutes les dispositions pour stopper la propagation de ce virus.

Le virus Eko se répand sur Facebook : comment y échapper ou s'en débarraser ?Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Le faux YouTube bloqué, un scan antivirus gratuit

"Nos outils de protection ont déjà commencé à bloquer ce contenu malveillant qui est apparu récemment sur notre plate-forme, écrit le réseau social. Nous avons également signalé aux personnes concernées les extensions de navigateur internet dans lesquels ce virus se cache."

Nous avons pu le constater : le lien renvoyant vers le faux site YouTube est désormais bloqué par Facebook, ce qui le rend désormais inoffensif. Pour autant, inutile de tenter le diable en cliquant dessus. Les personnes potentiellement infectées par ce malware seront alertées et bénéficieront d’un scan antivirus gratuit, assure le communiqué.

Seul un faible pourcentage de personnes ont été exposées à ce contenu malveillant"

Facebook dans un communiqué

A en croire Facebook, la plupart des utilisateurs aurait simplement cliqué sur le lien, mais  n’aurait pas téléchargé l’extension. "Seul un faible pourcentage de personnes ont été exposées à ce contenu malveillant", assure le réseau social dans son communiqué.

"La sécurité des utilisateurs est au cœur des préoccupations de Facebook, souligne le réseau social. Nous avons développé un certain nombre de systèmes automatisés pour identifier les liens potentiellement dangereux et les empêcher de se propager. A l’instar du "Security Check Up" ( ou vérification de la sécurité  en français)."


Matthieu Delacharlery

Tout
TF1 Info