Twitter dans la galaxie d'Elon Musk

Twitter retire les anciens badges bleus de certification... sauf à ceux qui paient

par Y.R. avec AFP
Publié le 21 avril 2023 à 8h27, mis à jour le 21 avril 2023 à 8h42
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Elon Musk a mis sa menace à exécution : Twitter a retiré, mercredi 19 avril, les badges bleus, autrefois gages de comptes authentiques et vérifiés, à ceux qui refusent de payer 9,60 euros par mois.
Par ailleurs, la plateforme a abandonné le badge "média affilié à l'État".

Kylian Mbappé, Beyoncé, Donald Trump... A priori, ils n'ont rien en commun. Et pourtant, si. Tous les trois, comme des milliers de personnalités - dont Bill Gates, Lady Gaga ou Kim Kardashian, ainsi que de nombreux journalistes, professeurs, militants et même le cofondateur de Twitter Jack Dorsey - ont perdu, jeudi 20 avril, le badge bleu qui ornait leur compte sur le réseau social. La petite pastille distinctive, autrefois gage de crédibilité, obtenue après vérification de l'identité et selon certaines conditions, dont la notoriété, a disparu, comme promis par Elon Musk. 

Ceux-ci sont désormais noyés dans la masse, quitte à les confondre avec des faux comptes ou des comptes non officiels. Pour récupérer la coche bleue, les utilisateurs, quels qu'ils soient, doivent désormais s'acquitter de 9,60 euros par mois. En s'inscrivant au programme Twitter Blue, ils bénéficient, outre de la nouvelle certification, d'autres avantages comme plus de visibilité, des privilèges techniques et moins de publicités. Donald Trump Jr. ou le Dalaï Lama, par exemples, y ont souscrit. 

Elon Musk offre le badge à certains comptes

Mais tous n'ont pas payé de leur poche, à l'instar de l'auteur Stephen King, qui avait annoncé qu'il ne paierait pas pour garder son badge. "Mon compte Twitter dit que j'ai souscrit à Twitter Blue. C'est faux. Mon compte Twitter dit que j'ai donné un numéro de téléphone (pour l'authentification, ndlr). C'est faux", a-t-il tweeté. "Je vous en prie, namaste", lui a répondu Elon Musk, qui a annoncé dans un autre tweet qu'il "payait personnellement pour quelques abonnements", dont celui de LeBron James

Par ailleurs, profitant de cette mise à jour, Twitter a supprimé les mentions "média affilié à l'État" et "média financé par des fonds gouvernementaux", a-t-on pu constater en vérifiant les pages de plusieurs grands médias sur la plateforme. Plusieurs comptes de médias occidentaux, de Russie, de Chine et d'autres pays qui portaient cette mention ne l'ont plus.

Twitter Blue, un échec cuisant ?

Twitter Verified, le compte de l'abonnement payant à Twitter Blue, avait prévenu, mercredi 19 avril, que le réseau social retirerait, le lendemain, les certifications obtenues avant que le patron de Tesla et SpaceX ne rachète l'entreprise, fin octobre, et n'impose sa vision à rebours. "Pour rester authentifiés sur Twitter, les individus peuvent s'abonner à Twitter Blue", avait-il précisé. Une date qui n'a pas été choisie au hasard : le 20 avril, prononcé 4/20 en anglais, est lié au cannabis aux États-Unis. Elon Musk raffole des blagues à ce sujet, au point d'avoir racheté la plateforme aux 237,8 millions d'utilisateurs quotidiens actifs pour 54,20 dollars par action.

Lire aussi

Avec Twitter Blue, l'objectif pour Elon Musk est de diversifier les revenus de Twitter, alors que de nombreuses marques ont fui la plateforme. Entre novembre 2022 et janvier 2023, la moitié des 30 principaux annonceurs avaient cessé d'y acheter des espaces publicitaires, d'après Pathmatics. Les revenus du réseau social à l'oiseau bleu chuteront de 28% cette année, estime le cabinet d'études Insider Intelligence, selon qui la formule payante, qui ne convainc pas, ne permettra pas de compenser le manque à gagner.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info