Twitter dans la galaxie d'Elon Musk

Twitter abandonne la lutte contre la désinformation liée au Covid

A. Lo. avec AFP
Publié le 30 novembre 2022 à 11h26
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans un bref communiqué, Twitter a annoncé avoir mis fin à sa politique de modération concernant la propagation de fausses informations liées au Covid-19.
Une politique appliquée à partir du 23 novembre dernier.
Elle survient après une série de changements radicaux entrepris par le nouveau dirigeant de la plateforme, Elon Musk.

Elon Musk poursuit la restructuration complète de Twitter. Après avoir considérablement réduit la masse salariale de l'entreprise, faisant craindre une rupture technique du réseau social, le nouveau patron de la plateforme s'est attaqué à la modération des contenus.

Dans un bref et rare communiqué, la société de San Francisco a annoncé que depuis le 23 novembre 2022, "Twitter n'applique plus le règlement concernant les informations trompeuses sur le Covid-19".

Vers la fin d'une politique de modération ?

Comme Facebook, Instagram et YouTube, pendant la pandémie, Twitter avait mis en place des règles spécifiques pour lutter contre les fausses informations autour de la santé. La plateforme avait notamment décidé de signaler et de retirer les messages contenant de la désinformation sur les vaccins contre le Covid, puis de suspendre les comptes concernés au bout de cinq rappels à l'ordre.

"Nous pensons que ce système des avertissements va aider à éduquer le public sur nos règlements et à mieux réduire la propagation d'informations potentiellement dangereuses ou trompeuses sur Twitter", avait justifié le réseau social en mars 2021.

Une politique qui va à l'encontre de la vision d'une liberté d'expression absolue prônée par le nouveau propriétaire de la plateforme, Elon Musk. Celui-ci s'est par ailleurs montré très opposé aux restrictions sanitaires mises en place pendant la pandémie, surtout lorsqu'elles signifiaient la fermeture temporaire de son usine Tesla en Californie.

Lire aussi

À son arrivée à la tête de Twitter, et entre deux provocations, le multimilliardaire avait néanmoins tenté de rassurer les ONG et annonceurs qui craignaient une flambée de contenus toxiques (discours de haine, désinformation, etc). Il a répété que le règlement de la plateforme n'avait pas changé et que les comptes bannis ne seraient pas rétablis avant la création d'un conseil de modération des contenus.

Cela n'a pas suffi puisque de nombreuses marques ont déserté la plateforme, et Elon Musk, s'estimant trahi, est passé à l'action. En plus de mettre fin à la politique de modération liée au Covid, il a fait réactiver des milliers de comptes qui avaient été précédemment bannis, à l'instar de celui de l'ex-président Donald Trump (suspendu en janvier 2021 pour appel à la violence).


A. Lo. avec AFP

Tout
TF1 Info