LE WE 20H

VIDÉO - Bientôt un cargo zéro émission made in France, une première mondiale

La rédaction de TF1 Info | Reportage TF1 : Ludovic Romanens et Julien Bervillé
Publié le 12 février 2022 à 7h00
JT Perso

Source : TF1 Info

La firme française Energy Observer a annoncé le lancement en 2025 d'un navire de transport "zéro émission", une première mondiale.
Entièrement électrique, le futur cargo utilisera de l'hydrogène pour générer l'électricité, et sera doté de voiles de soutien.

C'est sur un site industriel de la banlieue havraise, que l'on découvre dans le reportage de TF1 en tête d'article, que se joue peut-être l'avenir de la marine marchande mondiale. D'ici peu on produira ici de l'hydrogène liquide sans carbone, destiné à générer l'électricité d'un cargo d'une toute nouvelle génération. Energy Observer 2, qui devrait être opérationnel en 2025, sera alors le premier navire de charge polyvalent au monde à n'émettre aucun gaz à effet de serre.

Le futur cargo mesurera 120 mètres de long pour 22 de large, avec une capacité de chargement de 5.000 tonnes, soit la possibilité de transporter 240 conteneurs, ou 500 mètres linéaires de véhicules. À la tête de la firme Energy Observer, l'ancien skipper Victorien Erussard souligne la révolution vertueuse qui pourrait découler du succès de son cargo vert :  "ce type de navire polyvalent représente 37% de la flotte mondiale", explique l'entrepreneur, "donc si on arrive à démontrer qu'avec cette technologie on peut transporter de la marchandise en faisant zéro émission, on a la possibilité de décarboner à peu près un tiers de la flotte mondiale"

C'est totalement le sens de l'histoire

Edouard-Louis Dreyfus, armateur

Pour l'instant, le prix d'un tel cargo peut sembler rédhibitoire : 80 millions d'euros, soit le double d'un navire équivalent mais propulsé au fioul lourd. Pourtant, de nombreux armateurs semblent prêts à opérer cette révolution. "Le prix du transport va augmenter, si on veut des moyens de transport décarbonés", explique Edouard-Louis Dreyfus, "c'est totalement le sens de l'histoire". Selon cet armateur, "les gens vont l'accepter au fur et à mesure qu'ils auront le choix, et certains donneurs d'ordre l'ont anticipé et sont prêts à le faire d'ores et déjà".

Lire aussi

Sur le chantier près du Havre, quatre bonbonnes géantes alignées laissent entrevoir ce que sera le futur "cargo propre", dont elles seront les réservoirs d'hydrogène liquide. "De venir ici et de voir la dimension des réservoirs que l'on va embarquer à bord", s'enthousiasme Victorien Erussard, "inévitablement je vois le bateau qui se dessine autour". Encore virtuel, le cargo Energy Observer 2 vogue déjà dans la tête de ses concepteurs, et pourrait bien révolutionner les transports maritimes tels que nous les connaissons aujourd'hui. 


La rédaction de TF1 Info | Reportage TF1 : Ludovic Romanens et Julien Bervillé

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info