L'écran de votre téléphone est cassé et vous souhaitez le changer ?
Vous pouvez, depuis le 1er janvier, bénéficier du bonus réparation à hauteur de 25 euros.
Mais seulement sous certaines conditions.

"J'ai pété mon écran, je me coupe l'oreille quand je décroche", chantait Orelsan en 2015. Un mal du siècle. Jusqu’au 31 décembre 2023, le bonus réparation, aide financière de l’État pour vous encourager à réparer vos appareils électriques ou électroniques plutôt que d’en racheter de nouveaux, ne s’appliquait que pour le micro, la batterie, les haut-parleurs et la lentille photo de votre smartphone. Mais bonne nouvelle : depuis le 1ᵉʳ janvier, les écrans sont eux aussi concernés.

Dans le magasin spécialisé où TF1 se rend dans le reportage en tête de cet article, les réparations d'écran représentent 70% des interventions pratiquées. Fabien est justement venu faire réparer le sien : "Je l'ai fait tomber de ma poche et il était inutilisable, l'écran est devenu complètement sombre." Le grand classique. Pour lui, la nouvelle réduction de 25 euros, c’est une heureuse surprise et une aide très bienvenue. "C’est intéressant, ça me revient à 94 euros au lieu de 119", détaille-t-il. Pour changer un écran de téléphone, il faut compter, en moyenne, de 100 à 400 euros, selon le modèle. 

En l’occurrence, le bonus réparation s’applique directement au passage en caisse, mais seulement si vous passez par un réparateur labellisé "QualiRépar". Il n’y en a pas partout. Aujourd'hui, on compte environ 5.000 de ces réparateurs agréés sur l’ensemble du territoire. Un chiffre que le gouvernement espère doubler d'ici à un an. En attendant, vous pouvez déjà utiliser ce moteur de recherche officiel pour en débusquer un à proximité. Mais attention, ce n’est pas tout. Pour avoir le droit à la remise, il faut aussi répondre à des critères bien précis.

"Il faut que le produit ait plus de deux ans, donc qu’il ne soit plus garanti, et qu’il ne soit pas non plus assuré", énumère Candido Sobreira, responsable réseaux chez Save, l’une des enseignes bénéficiant du fameux label. Autre détail qui a son importance : l’appareil à réparer doit disposer d’un numéro d’identification. Cela ne devrait pas tomber dans l’oreille d’un sourd.


Hamza HIZZIR | Reportage TF1 Olga Lévesque, Fabienne Moncelle

Tout
TF1 Info