Le 13H

Données personnelles sur Internet : une nouvelle plateforme vous permet de tout effacer

par M.G | Reportage TF1 David de Araujo, Imane Rachati, Benjamin Rey
Publié le 25 janvier 2023 à 17h38
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'UFC-que-Choisir lance une campagne de sensibilisation sur l'utilisation des données personnelles en ligne.
Dans certains cas, ces morceaux d'identité peuvent conduire à payer plus cher certains produits ou services.
Pour empêcher ce genre de désagrément, l'association a mis en place une plateforme.

Ce n'est pas avec des chars d'assaut ou des avions de chasse que l'on mène cette guerre. Il n'en reste pas moins que la défense contre l'appropriation et l'utilisation inopportune des données personnelles en ligne devient de plus en plus importante. Localisation, type d'appareil électronique, pouvoir d'achat... les informations collectées sur les différents sites web sont aussi nombreuses que diversifiées. Et les occasions de les recueillir deviennent de plus en plus innombrables

"On clique tous sur "tout accepter" en voyant très bien qu'il y a plein de petites choses que l'on ne regarde pas", admet un consommateur interrogé par TF1 dans le reportage en tête de cet article. "Avec tout ce que l'on envoie, tout ce que l'on transmet, c'est sûr que c'est collecté", abonde une autre femme.

Lire aussi

Cette moisson peut avoir des conséquences dans la vie réelle, notamment lors des achats en ligne. Certaines données conduisent à faire payer des produits ou des services plus chers. Un billet d'avion ou une course en taxi peut, par exemple, coûter plus ou moins cher en fonction de la marque de téléphone ou d'ordinateur utilisée pour effectuer la commande. "Je trouve ça quand même gonflé", affirme une passante. 

Dans ce contexte - avec, dans le même temps, une cybercriminalité qui ne cesse de progresser -, l'UFC-que-Choisir vient de lancer une ambitieuse campagne de sensibilisation intitulée "#JeNeSuisPasUneData". À travers celles-ci, l'association "entend éveiller les consciences en révélant quels sites détiennent quelles informations et surtout mobiliser les internautes, en facilitant leur démarche pour exercer leurs droits", indique-t-elle dans un communiqué. "Il est primordial que les consommateurs réalisent l’importance des données qu'ils laissent sur Internet et les conséquences que cela peut impliquer sur leur vie", ajoute-t-elle. 

Faire l'inventaire des données collectées...

Pour faciliter la vie aux consommateurs, un nouvel outil, accessible en ligne, a été mis en place à l'adresse respectemesdatas.fr. Il "permet à chaque internaute de découvrir concrètement quelles sont les données personnelles collectées par les plateformes qu’il utilise, mais aussi et surtout, d’exercer ses droits de rectification, de suppression, et à l’oubli", décrit l'UFC-que-Choisir. "Les géants du web ont fait de nous des data, mais ça n’est pas une fatalité. Aujourd’hui, il est temps de renverser la tendance, de réagir en reprenant la main sur nos données personnelles. Nous avons des droits, exerçons-les", martèle Alain Bazot, son président. 

La procédure imaginée est facile d'accès et très didactique. Elle démarre en cliquant sur "Récupérer vos données" et sur le nom de l'organisme du choix de l'usager (Facebook, Uber ou Netflix par exemple). Il suffit ensuite de suivre les instructions. Au final, "le site affiche plusieurs graphiques permettant de mieux visualiser les données que Facebook ou tout autre réseau social détient sur vous, et surtout l’utilisation qu’ils en font", note le site Phonandroid, qui a effectué l'expérience. "Vous pourrez alors savoir quelles activités sont pistées, quelles publicités vous sont envoyées et même les centres d’intérêt qui ressortent de votre profil", ajoute-t-il. 

... puis bénéficier de ses droits

Par la suite, il est possible d'exercer ses droits à la rectification et à l'oubli via un formulaire à remplir, là encore simplifié pour l'occasion. "Rappelez-vous que vous avez le droit de tout effacer. Ça ne va rien changer à vos habitudes, mais, au moins, ils n'auront pas toutes ces informations sur vous", souligne auprès de TF1 Raphaël Bartlomé, directeur juridique de l'UFC-que-Choisir.

En parallèle, d'autres solutions existent. "On peut passer en mode navigation privée lorsque l'on ne souhaite pas partager des données. Cela peut avoir un intérêt au moment de faire l'acquisition de billets de train ou d'avion", explique Benoît Grunewald, expert cybersécurité à Eset France. Autre conseil, il faut éviter de cliquer sur la mention "accepter tout" au moment de consulter une page internet. Enfin, évidemment, il est recommandé de rendre public, sur ses réseaux sociaux, le moins d'informations personnelles possibles. 


M.G | Reportage TF1 David de Araujo, Imane Rachati, Benjamin Rey

Tout
TF1 Info