Les robots sont-ils la solution pour améliorer le service auprès des clients ?
Certains hôteliers le pensent, notamment dans la région lyonnaise.
Plutôt que d'embaucher plus de salariés, ils confient désormais certaines missions à des robots.

À la sortie de l'ascenseur, nous croisons un robot particulièrement zélé. "Je suis content, j'ai une nouvelle mission à exécuter", lance-t-il dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Dans les couloirs de l'hôtel, le voilà à nouveau. Il s'agit d'Alfred, un robot "room-service", qui vient tout juste d'arriver dans cet établissement lyonnais, le Campanile Smart Lyon Est. Même si on est encore loin du Japon, les robots se font peu à peu une place dans l'hôtellerie et la restauration en France.

30.000 euros à l'achat

Pour l'utiliser, il suffit de commander à manger ou à boire, via son téléphone. Un employé de l'hôtel saisit alors la commande dans le robot. Alfred appelle lui-même l'ascenseur, et avertit le client par SMS quand il est devant sa porte. Depuis qu'il est dans l'établissement, Alfred a fait exploser les demandes de "room-service", mais ça ne suffit pas encore à rentabiliser son prix d'achat, plus de 30.000 euros.

À quelques rues de là, dans le centre de Lyon, un autre hôtel et un autre robot, encore plus inattendu. Il s'agit d'un bras articulé dans un salon de massage. Une caméra scanne d'abord la morphologie de la cliente, afin d'adapter ses gestes. En moyenne, une séance de 30 minutes coûte 30 euros. Le robot est encore en test dans cet établissement, alors sa conceptrice est attentive aux avis des premiers clients qui osent tenter l'expérience. 


La rédaction de TF1info | Reportage : Thomas Jarrion, David Pires, Valérie Belgrand-Barbier

Tout
TF1 Info