Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

VIDÉO - Lampe à ultraviolets, film antibactérien... quand la technologie sert à lutter contre le virus

La rédaction de LCI
Publié le 22 août 2020 à 22h33, mis à jour le 23 août 2020 à 1h33
JT Perso

Source : JT 20h WE

PANDÉMIE- Ces innovations pourraient jouer un rôle crucial pour combattre la pandémie. Des concepts ingénieux, développés par des entreprises françaises, dont l'usage pourrait bien se généraliser.

Une lampe à rayons ultraviolets qui désinfecte. Un automate qui prend votre température. Un film transparent antibactérien. Leur point commun ? Toutes ces innovations ont pour vocation de combattre le Covid-19. Depuis le début du déconfinement, les idées foisonnent dans la tête des ingénieurs du monde entier pour mettre en oeuvre de nouveaux concepts permettant de limiter la propagation de la maladie. 

Depuis vingt ans, Benoît Gillman, fondateur de Bio UV, désinfecte les piscines grâce au rayonnement ultraviolet (UV-C). Pendant le confinement, ce chef d’entreprise a eu l'idée de mettre au point un appareil capable d’éradiquer un virus sur n’importe quel type de surface, et en quelques secondes. Son nom ? Le "Bio-scan". L'appareil a reçu cet été dernier l'homologation du CNRS, et vient tout juste d'être commercialisé. 

Lire aussi

Des technologies respectueuses

Fondateur de la startup Bryan Things, Jonathan Bryant s’est quant à lui inspiré du système des cabines photo pour développer un automate capable de prendre la température par le biais de capteurs infrarouges. "La machine effectue un relevé sur le front et le poignet", explique son concepteur. Le "Temp Check", comme il l’a baptisé, permet de prendre la température des clients à l’entrée des magasins ou celle des salariés d'une entreprise. La démarche est sur la base du volontariat et aucune donnée n’est enregistrée par la machine, assure son inventeur.

Enfin, dernière innovation, ce film transparent antibactérien qui permet de limiter la contamination d’une surface. Composé de cuivre et de plastique, celui-ci n’élimine pas le virus, mais l’empêche de s’accrocher à des surfaces, comme la poignée d’une porte vitrée par exemple. "Cela permet de limiter les transmissions. C’est une protection supplémentaire", assure son concepteur, qui admet toutefois que celui-ci est moins efficace en cas de contact rapproché. Son concept vient à peine d’être commercialisé et le carnet de commandes est déjà bien rempli. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info