Avec le manque de personnel dans la restauration, des professionnels ont fait un choix radical.
Ce sont des robots qui aident pour le service.
Une solution appelée à se développer, même si ces machines sont encore loin de pouvoir tout faire.

Il ne fait jamais grève, ne tombe jamais malade et n'est pas très exigeant sur le salaire. Dans un restaurant, le robot serveur est la nouvelle recrue. Son rôle consiste à apporter les plats, débarrasser les assiettes et ainsi, soulager les trois autres serveurs. Avec 130 couverts chaque jour, le restaurant a fait le choix de louer le robot, 500 euros par mois, avant tout pour des raisons économiques. "Il faut trouver des solutions mais qui nous permettent d'être rentables et le robot en est une", estime Laurent Gandois, président directeur général (Restaurant Bistrot Romain). 

20.000 euros le robot

Le serveur robot est trois fois moins cher que ses collègues, mais peut-il vraiment les remplacer ? Chez Le Cap 180, c'est bien par manque de personnel que Bella est arrivée. "C'est notre collègue qui nous soutient pour les petites taches désagréables", déclare une serveuse dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. L'établissement situé près de Cahors n'a pas eu le choix. Depuis plusieurs mois, ils cherchent désespérément un serveur. Sans succès, le restaurateur a donc déboursé 20.000 euros pour le robot.

Des robots à la rescousse des restaurants, et ils peuvent presque tout faire, la plonge, concocter des cocktails, ou bien, préparer des pizzas. Alors seraient-ils la solution ? Au total, 200.000 emplois sont à pourvoir dans l'hôtellerie et restauration. C'est un marché de plus en plus porteur. Des entreprises commencent à en fabriquer partout dans le monde, aux États-Unis, en Chine et en France.


La rédaction de TF1 | Reportage Cassandre Dewaegeneire , Frédéric Petit

Tout
TF1 Info