VIDÉO - Hyperloop : le train le plus rapide du monde bientôt testé... en Haute-Vienne

par M.D. Reportage TF1 Laurent Delsol et Lucas Lassalle
Publié le 10 mai 2023 à 16h37

Source : JT 13h Semaine

Un petit village du Limousin va devenir le berceau d'une invention futuriste.
L'Hyperloop, un projet de train subsonique, doit être développé et testé à Droux.
Un projet pour le moins futuriste qui suscite curiosité et espoir parmi les habitants.

Droux, petite bourgade de 350 âmes perdue dans la Haute-Vienne, s’apprête à faire un petit bond dans le futur. Le village a été choisi par la société canadienne TransPod pour y implanter un centre technique et une piste d'essai dédiés au FluxJet, un train subsonique de type Hyperloop. Initialement, le centre de recherches aurait dû ouvrir ses portes en septembre dernier. Les travaux débuteront finalement en juillet prochain et doivent durer un an au total. 

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, le principe de l'Hyperloop est de faire circuler des capsules pressurisées, appelés "pod", dans des tubes à basse pression pour s’affranchir des frottements aérodynamiques, de manière à atteindre une vitesse théorique dépassant les 1000 kilomètres par heure. À titre de comparaison, pour se faire une idée, le TGV lancé à pleine vitesse atteint seulement 320 kilomètres par heure. 

Le concept a été imaginé en 2013 par le milliardaire Elon Musk. D’autres start-up se sont rapidement engouffrées dans la brèche, à l’instar d'Hyperloop one, ou Hyperloop Transportation Technologies (HTT), et donc la startup canadienne TransPod. Vingt-deux emplois seront créés dans le village ainsi qu'à Limoges, avait annoncé l’entreprise à l’occasion d’une réunion avec des élus en septembre 2021.

Droux va être connu et il y a une certaine fierté de sortir de l’oubli
e

À Droux, village en déclin, le projet suscite beaucoup d’espoir. Sébastien Lepaître habite juste à côté. Il a entendu parler du projet en 2018, puis plus rien. Alors, il attend de voir. "J’espère que cela va amener de l’emploi au niveau local", déclare, dans le reportage de TF1 en tête de cet article, le jeune agriculteur. Son père y voit une bonne occasion pour redynamiser la commune. "Droux va être connu et il y a une certaine fierté de sortir de l’oubli", complète Dominique Lepaître.

Car dans le village, la vie s’éteint peu à peu. La maire (SE) de Droux, Madeline Souillard, soutient le projet. "Moi, j’y crois depuis le début parce que c’est un développement qui peut apporter peut-être de la population à Droux et développer le tourisme", avance l’élue. "Effectivement, il serait temps que ça commence…. Que ça nous amène de travail potentiellement. Ça nous sauverait, vraiment", abonde Pauline Bouchard, propriétaire d’un hôtel-restaurant dans la commune. 

2 millions d'euros versés par la région Nouvelle-Aquitaine

Certains élus espèrent que ce sera le point de départ d’un développement plus vaste. "Il y a plein d’autres métiers et d’autres technologies qui peuvent graviter autour du FluxJet, donc de l’Hyperloop, qui pourraient s’implanter ici et se co-développer finalement les unes avec les autres", soutient Vincent Léonie, adjoint au maire (PR) de Limoges et président de l’association "Hyperloop Limoges". La région Nouvelle-Aquitaine a versé une aide de deux millions d’euros à l’entreprise. 

En France, la société canadienne s'intéresse à deux corridors, l’un reliant Paris au Havre et l’autre Paris à Toulouse, avec des arrêts possibles à Orléans et Limoges. Reste à savoir si les acteurs privés, principaux investisseurs, seront rejoints par les acteurs publics pour ce type de projet. "On aimerait des politiques publiques plus ambitieuses", avait déclaré, en 2021, Sébastien Gendron, le PDG de TransPod. La route sera encore longue. Mais le rêve est permis. 


M.D. Reportage TF1 Laurent Delsol et Lucas Lassalle

Tout
TF1 Info