Outre les avions du futur, c’est aussi l’espace qui intéresse les constructeurs réunis au Salon du Bourget.
Un concours international de fusées a été lancé auprès des collèges et des lycées.

Elles mesurent une cinquantaine de centimètres seulement, mais elles ont tout des vraies, tout comme les équipes d’adolescents chargées de les lancer. Les fusées de la compétition internationale du Rocketry Challenge ont été conçues avec beaucoup d’attention par ces élèves venus du monde entier. Du côté français, les jeunes Landais engagés dans le concours n’ont pas oublié système D et recyclage. "Le parachute est fait en toile de tente", explique Ambre, 14 ans, au micro de TF1. 

On a déjà fait plusieurs tirs, donc ça ne nous stresse plus trop maintenant
Clément

Chaque fusée emporte un passager : un œuf cru qui devra être récupéré intact à l’issue du lancement, sous peine d’élimination. Les ingénieurs en herbe l'installent avec précaution dans le fuselage, comme on peut le voir dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Pour cette grande finale, les Français affrontent les Japonais, les Anglais et les redoutables Américains. Toutefois, l'équipe tricolore affiche la sérénité des pros. "On a déjà fait plusieurs tirs, donc ça ne nous stresse plus trop maintenant", nous assure Clément.

Quelle que soit la nationalité de l'équipe le tir doit répondre à un cahier des charges : atteindre une altitude de 259 mètres, et temps de vol de 42 à 45 secondes. À chaque édition, le salon du Bourget accueille ce défi et départage les apprentis astronautes. Résultat final : les États-Unis sont mis hors course, les Britanniques l’emportent et les Français sont vice-champions du monde. Une belle performance pour leur petit collège, celui de Mugron, un village des Landes qui compte un peu plus de 1300 habitants.


La rédaction de TF1info | Reportage : Olivier Santicchi, Thierry Valtat, Bruno Chastagner

Tout
TF1 Info