Quel futur pour demain ?

VIDÉO - Découvrez, en 3D, comment un boitier pourrait permettre à des patients paraplégiques de remarcher

TF1 | Gérald Kierzek
Publié le 29 novembre 2021 à 10h23
JT Perso

Source : JT 20h WE

INNOVATION - La neuromodulation et la neurostimulation offrent un espoir aux personnes paralysées, lesquelles pourraient jour remarcher grâce à l'avancée de la science. Comment ? Le docteur Gérald Kierzek présente en 3D, dans le 20H de TF1, ces innovations.

Lorsqu'on parle de paralysie chez un patient, il faut savoir comment fonctionne le corps humain. Sur le plateau du 20H de TF1, ce dimanche 28 novembre, le docteur Gérald Kierzek rappelle que le système nerveux central, qui reçoit les influx douloureux du corps, est composé du cerveau, prolongé dans la colonne vertébrale par la moelle épinière. La douleur est conduite via la moelle épinière jusqu'au cerveau, qui va réagir avec un influx par voie descendante le long de la moelle épinière. En cas de lésion de la moelle épinière, ce circuit est paralysé ou conduit mal la douleur.

En cas de douleur chronique, parfois très invalidante ou permanente, par exemple au niveau des membres inférieurs, une douleur quasi permanente va hyper-stimuler le système nerveux. L'influx stimulé en permanence va avoir des conséquences sur cette douleur permanente, qu'il va falloir bloquer. 

Un dispositif pour court-circuiter l'influx douloureux

Dès lors, deux techniques, la neuromodulation et la neurostimulation, peuvent permettre de réparer ce circuit pour que le message continue à se transmettre. 

Un petit boîtier, à la manière d'un stimulateur cardiaque (pacemaker), peut être implanté par des neurochirurgiens à côté de la moelle épinière. Le dispositif va alors court-circuiter et déjouer l'influx douloureux. Cette révolution thérapeutique est d'ores et déjà accessible.

Lire aussi

La technologie permettra--t-elle d'aller au-delà du soulagement de la douleur ? Oui, et des patients en fauteuil roulant présentant des paralysies des membres inférieurs pourraient un jour remarcher, explique notre spécialiste.

Le même petit boîtier mentionné précédemment pourrait, grâce à une commande sans fil, et à partir d'un simple smartphone, reconnecter la moelle épinière avec le cerveau juste au niveau où la première est touchée et lésée. Il s'agit là d'une sorte de pont digital qui permettrait de re-stimuler les membres inférieurs. 

La mise en application de cette dernière innovation n'est toutefois pas imminente, prévient le Dr Gérald Kierzek, mais de nombreux chercheurs et neurochirurgiens l'ont déjà expérimentée. 


TF1 | Gérald Kierzek

Tout
TF1 Info