En Chine, les mineurs seront privés bientôt d'Internet sur leur smartphone téléphones entre 22 et 6 heures du matin.
Les constructeurs sont sommés d'adapter leurs appareils.
En France, la loi interdit une telle pratique, mais plusieurs solutions s'offrent aux parents souhaitant limiter le temps d'écrans de leurs enfants.

En vacances, il devient le cauchemar des parents. Les adolescents et enfants sont toujours de plus en nombreux à avoir un téléphone portable. Au point que les parents doivent prendre des mesures pour profiter de leurs enfants. "Il faut les rappeler à l'ordre, hausser le ton, voire supprimer le portable", explique au 20H de TF1 une mère de famille, en vacances en camping.

Pour éloigner les enfants des écrans, la Chine a adopté une solution radicale : couper Internet de 22 heures à 6 heures du matin pour les moins de 18 ans. Par ailleurs, un système sera également instauré pour limiter le temps quotidien de connexion à internet sur les smartphones : les 16-17 ans auront droit à deux heures, contre 40 minutes seulement pour les moins de huit ans.

Contrôle parental, téléphones sans Internet...

En France, plus de 50 % des enfants de 5 ans et demi utilisent un smartphone régulièrement. Couper Internet pour les enfants est-il une bonne ou mauvaise idée ? Les avis sont partagés. "Ça serait un peu liberticide parce qu'on n'en a pas forcément besoin tous les jours, mais certains jours si", assure un adolescent. "Les écrans sont devenus un fléau pour les adolescents et les plus petits", estime au contraire un père de famille, favorable à davantage de contrôles.

Il est impossible toutefois impossible d'appliquer une telle mesure dans notre pays, la loi ne le permettant pas. Mais il existe quelques solutions pour désintoxiquer les petits des écrans, comme l'explique Justine Atlan, directrice générale de l'Association de protection de l'Enfance sur Internet "E-Enfance". Elle conseille notamment de "retarder l'équipement du smartphone. Il y a de plus en plus d'offres de téléphones qui ne sont pas des smartphones." Les parents peuvent également imposer à leurs enfants des heures possibles de connexion. 

Julie, une mère de famille, fait le maximum pour contrôler ce que consulte chaque jour sa fille Estelle sur les écrans. Pour cela, elle a installé un contrôle parental sur son smartphone. L'adolescente n'a pas le droit à plus de 35 minutes par jour sur son écran. "Je ne veux pas qu'elle soit exposée à des images ou des appels inappropriés", souligne la mère.

Dès 2024, en France, tous les smartphones devraient d'ailleurs proposer d'activer dès l'achat un contrôle parental intégré à l'appareil.


F.R | Reportage TF1 : Johan Maviert et Hortense Villatte

Tout
TF1 Info