La chaîne M Le Média a décidé de confier la présentation de son bulletin météo quotidien à un avatar créé par l'intelligence artificielle.
Une décision prise faute de candidats humains retenus pour le poste.
Et la chaîne n'exclu pas de faire appel à d'autres avatars dans d'autres domaines.

C'est une nouveauté qui n'est pas passée inaperçue. Alors que le développement de l'intelligence artificielle inquiète de plus en plus à travers le monde, une chaîne suisse a décidé d'innover. Depuis le 3 avril, M Le Média a confié la présentation de son bulletin météo, chaque matin, à un avatar créé par l'IA. Appelée Jade, cette création a tout d'une vraie présentatrice météo : le look et la présentation de l'ensoleillement et de températures. 

Quelques signes montrent toutefois qu'il ne s'agit pas d'un être humain en chair et en os : elle ne bouge pas, et sa diction reste parfois saccadée. Mais pour le reste, le travail est fait. Une bonne nouvelle pour M Le Média, puisque l'idée d'utiliser l'intelligence artificielle est apparue après l'échec de l'appel à candidature lancé par la chaîne, qui n'a permis de trouver aucun postulant présentant les compétences requises ou étant disponible aux horaires souhaités. 

"Un apport humain incommensurable"

Dans une interview à 20 Minutes, le directeur général du groupe Millennium Média propriétaire de la chaîne, Philippe Morax, s'est félicité de cette initiative. "Les nouvelles technologies font partie de notre stratégie d'innovation pour offrir à notre audience un contenu de qualité", a-t-il détaillé, précisant que son utilisation était encadrée par une vigilance sur les sources d'informations. Sur France Inter, il a également assuré que d'autres "projets plus saisissants sont en préparation", sans en dire plus. 

Sur LCI, dans la vidéo visible en tête de cet article, le présentateur météo Ange Noiret s'est inquiété de cette tendance.  "[Jade] ne dit pas de bêtises, mais il y a un gros problème, c'est ce que ce n'est que du descriptif, vous avez la carte en audiodescription", critique-t-il, estimant que le téléspectateur perd alors la valeur ajoutée et l'analyse qu'un présentateur météo peut apporter. "Si vous avez un présentateur météo en vrai, un météorologue, la compréhension est démultipliée", avance Ange Noiret qui répète : "Pas d'IA à la télé" et vante "un apport humain incommensurable". 

Ce n'est pas la première fois qu'une intelligence artificielle devient présentatrice pour une chaîne de télévision. En 2016 en Chine, Shanghai TV avait utilisé un avatar développé par Microsoft pour la présentation de l'info. Au Koweït, en 2021, une animatrice virtuelle générée par l'IA a été choisie pour présenter un bulletin d'information sur le compte Twitter de Kuwait News.


A.B.

Tout
TF1 Info