L'entreprise de tourisme spatial annonce le décollage de sa mission Unity 25 "à la fin mai", après des années d'attente.
Cette mission constituera la "dernière évaluation" avant l'ouverture des vols commerciaux, fin juin.
Un voyage qui n'offrira que quelques minutes d'apesanteur.

Virgin Galactic reprend du service, après des années d'attente. L'entreprise de tourisme spatial a annoncé, ce lundi 8 mai, le retour de ses vols dans l'espace, avec une mission fin mai transportant quatre employés de la société et le début des vols commerciaux fin juin. La mission Unity 25 aura lieu "à la fin mai", a déclaré l'entreprise fondée par le Britannique Richard Branson, qui avait lui-même embarqué à bord du dernier vol spatial en date, qui avait failli tourner au fiasco, il y a quasiment deux ans (juillet 2021).

Depuis, la compagnie a réalisé des modifications sur son avion porteur et son vaisseau, destinées à améliorer les performances des engins et leur capacité à voler plus fréquemment. Unity 25, qui sera le cinquième vol atteignant l'espace, constituera "la dernière évaluation du système spatial complet et de l'expérience vécue par les astronautes avant que le service de vols commerciaux n'ouvre à la fin juin", a affirmé Virgin Galactic.

Quelques minutes d'apesanteur

Le voyage proposé n'offre que quelques minutes en apesanteur : un énorme avion porteur décolle d'une piste classique, puis largue en altitude le vaisseau, qui ressemble à un gros jet privé. Celui-ci allume alors son moteur jusqu'à dépasser les 80 kilomètres d'altitude, au-delà desquels l'engin sera dans l'espace, conformément à la définition de l'armée américaine. L'avion redescendra ensuite en planant, avant d'atterrir sur la même piste qu'au décollage.  Les vols ont lieu depuis la base de Spaceport America, dans le désert du Nouveau-Mexique. 

L'équipage de Unity 25 sera composé de deux femmes et deux hommes : Beth Moses, (qui a déjà fait partie de deux précédents vols spatiaux), Jamila Gilbert, Chris Huie, et Luke Mays (qui a passé plusieurs années à former les astronautes à la Nasa). Deux pilotes sont également aux commandes de l'avion porteur, et deux autres dans le vaisseau. Le premier vol commercial, baptisé Galactic 01, se fera lui avec des passagers de l'Italian Air Force. 

Le programme spatial de Virgin Galactic a subi des années de retard, notamment à cause d'un accident en 2014 qui avait provoqué la mort d'un pilote. L'entreprise a déjà pré-vendu quelque 800 tickets pour l'espace : 600 entre 2005 et 2014, pour un prix compris entre 200.000 et 250.000 dollars, et 200 supplémentaires ces dernières années, pour 450.000 dollars l'unité. Virgin Galactic est en concurrence avec la société du milliardaire Jeff Bezos, Blue Origin, qui propose, elle aussi, des vols suborbitaux courts et a déjà envoyé 32 personnes dans l'espace. Mais depuis un accident en septembre 2022 lors d'un vol non habité, sa fusée est clouée au sol. Blue Origin a promis en mars de reprendre "bientôt" ses vols spatiaux. 


S.M avec AFP

Tout
TF1 Info