VIDÉOS - Le spectacle époustouflant d'un écran géant en forme de sphère à Las Vegas

par Maëlane LOAËC
Publié le 9 juillet 2023 à 19h21

Source : JT 20h WE

Un dôme titanesque, recouvert d'un écran géant, s'est illuminé cette semaine à Las Vegas.
Grâce à cet écran extérieur de plus de 100 mètres de haut, "The Sphere" a surpris touristes et habitants avec des animations spectaculaires.
La structure futuriste renferme aussi une salle de concert et de spectacle immense, qui ouvrira ses portes dès l'automne et sera inaugurée par le groupe U2.

Les cratères de la Lune au beau milieu des casinos huppés et des gratte-ciel de Las Vegas. Les images semblent tout droit sorties d'un film de science-fiction : une immense structure en forme de sphère, érigée à quelques pas de l'iconique avenue du Strip, s'est illuminée cette semaine. Ce dôme vertigineux, baptisé sobrement "The Sphere", s'étire sur 111 mètres de haut et 157 mètres de large et est recouvert d'un écran capable d'afficher n'importe quelle animation, en donnant par exemple l'illusion que la Lune elle-même est venue nicher au milieu de la mégapole du Nevada

Jamais une structure sphérique aussi grande n'avait vu le jour, assurent ses constructeurs, la Sphere Entertainement, une entreprise américaine de divertissement et de médias, qui s'est associée à la société Madison Square Garden Entertainment. Ils affirment aussi que cet écran géant offre la meilleure résolution d'image au monde. La façade extérieure de la sphère est éclairée par 1,2 million de spots de LED, qui contiennent chacun 48 iodes individuels capables d'afficher 256 millions de couleurs différentes, et qui s'étendent sur près de 54 mètres carrés, d'après The Guardian

Le dôme a été illuminé pour la première fois mardi soir, à l'occasion du 4 juillet, qui marquait l'anniversaire de l'indépendance des États-Unis, la fête nationale du pays. L'écran sphérique s'est allumé avec le message "Hello world" ("Bonjour le monde"), avant de se recouvrir des couleurs du drapeau américain, puis de feux d'artifice. Le spectacle s'est ensuite poursuivi : la sphère s'est grimée en Lune donc, mais aussi en planète Terre, puis en immense citrouille d'Halloween souriante, ou encore en un œil grand ouvert, observant autour de lui le ballet de minuscules voitures à ses pieds... Un spectacle capturé par de nombreuses vidéos, qui ont afflué sur les réseaux sociaux.  

L'extérieur de la sphère, dont la construction a coûté 2,3 milliards de dollars, va être illuminé nuit et jour et projeter des animations, en fonction des saisons ou des évènements, précise CNN. Elle s'est ainsi transformée en fin de semaine en ballon de basket géant, pour célébrer le retour de la Summer League de la NBA, raconte le New York Post. Le réalisme de l'animation était si réussi que de nombreux conducteurs ont ralenti pour prendre des photos de l'animation, bloquant la circulation aux alentours, sans toutefois inquiéter les autorités. 

"Le lieu du divertissement du futur"

Mais ce n'est pas tout : la structure loge en son sein une très grande salle de spectacle, pouvant accueillir au total 18.000 personnes. Elle ouvrira ses portes au public dès la rentrée, et ce sera au groupe U2 que reviendra l'honneur de l'inaugurer dès le 29 septembre, avec une série de 25 concerts. Avec les immenses écrans qui recouvrent et entourent une partie du public, l'expérience de ces spectacles pourrait être complètement chamboulée. "Il n'y a rien de comparable. C'est à des années-lumière de tout ce qui existe", avait confié lors d'une visite des lieux The Edge, l'un des membres du groupe, dans une interview citée par CNN. De nombreuses résidences d'artistes devraient aussi y être organisées. 

La salle devra également accueillir des projections exclusives du film Postcard From Earth, le nouveau long-métrage du cinéaste américain Darren Aronofsky, qui a notamment réalisé Black Swan ou plus récemment The Whale. Une nouvelle création à la croisée de la narration et du documentaire, et qui promet d'être un "voyage de science-fiction au cœur de notre avenir", a expliqué le réalisateur au Hollywood Reporter.

Grâce à la très haute définition des écrans, un système de sonorisation immersif doté de plus de 160.000 haut-parleurs, de sièges vibrants et des machines 4D capables de recréer des effets de vents, de modifier la température ou même de diffuser du parfum, tous les sens des spectateurs seront stimulés. "L'écran s'étend du niveau du sol jusqu'à 250 pieds (environ 75 mètres) de haut, tout autour...", a expliqué à CNN Rich Claffey, responsable des opérations de The Sphere. "L'immersion est totale lorsque l'on est assis dans cette coupe", s'est-il réjoui, assurant avoir créé le "lieu de divertissement du futur".

"À son meilleur, le cinéma est un média immersif qui transporte le public hors de sa vie habituelle, que ce soit dans l'imaginaire et l'évasion, dans un autre lieu et une autre époque, ou dans l'expérience subjective d'une autre personne. The Sphere, c'est une tentative d'intensifier cette immersion", a déclaré pour sa part Darren Aronofsky, qui a promis que la projection de son nouveau film sera "une expérience pour le public". Sans compter que le long-métrage a été lui-même tourné avec une nouvelle caméra sur mesure, dont la qualité des images promet d'être époustouflante. 

Ces prouesses technologiques devraient toutefois nécessiter une consommation annuelle de près de 100.000 MWh pour l'infrastructure, anticipait dès 2019 l'agence de notation américaine S&P Global. À terme, The Sphere espère aussi accueillir des évènements sportifs, comme des combats de boxe ou d'arts martiaux. L'entreprise Sphere Entertainment a d'ores et déjà prévu de lancer la construction d'une autre Sphere à Londres cette fois, dès qu'elle aura obtenu les autorisations nécessaires. 


Maëlane LOAËC

Tout
TF1 Info