WhatsApp, Telegram : attention à ce logiciel espion qui peut vous cibler

par M.D.
Publié le 7 novembre 2023 à 21h24

Source : JT 20h Semaine

Des piratages informatiques ciblent les utilisateurs de WhatsApp et Telegram, via des logiciels espions dissimulés dans des applications tierces.
Le mois dernier, le spécialiste en cybersécurité Kaspersky a recensé plus de 340.000 tentatives d'attaque, dans un plus d'une centaine de pays.

Un logiciel espion se niche peut-être dans votre smartphone, sans que vous le sachiez ! Une vaste campagne de piratage cible actuellement les utilisateurs des messageries WhatsApp et Telegram. L’entreprise de sécurité informatique Kaspersky, qui tire la sonnette d'alarme, a déclaré avoir enregistré le mois dernier plus de 340.000 tentatives d’attaque informatique, dans plus d’une centaine de pays, à l'encontre d'utilisateurs de la messagerie du groupe Meta. Et comme souvent, la combine est bien ficelée.

Pour contourner la sécurité des appareils et faire un maximum de victimes, les pirates informatiques ont dissimulé un code malveillant dans des "mods" jusqu'alors inoffensifs. Pour ceux qui l'ignorent, il s'agit de petits logiciels très populaires qui permettent aux utilisateurs - uniquement pour la version Android - d’ajouter de nouvelles fonctionnalités ou de personnaliser l’interface de leur application de messagerie. Ces applications tierces n'ont rien d'officiel et se refilent sous le manteau via des sites douteux. Autant dire qu'il est relativement facile d'y implanter un logiciel espion en toute discrétion.

Une fois installé, il transforme alors votre smartphone en mouchard. Dans la foulée, l'implant malveillant envoie une requête contenant des informations sur l'appareil au serveur de l'attaquant. Il transmet en outre les contacts de la victime et les détails de son compte toutes les cinq minutes. Et ce n'est pas tout. Il peut également activer le microphone à distance et exfiltrer des fichiers du stockage externe, prévient l’entreprise Kaspersky, dans un communiqué

Pour éviter cela, le spécialiste en cybersécurité recommande d'"utiliser les places de marché officielles" et d'"installer des logiciels de sécurité réputés".


M.D.

Tout
TF1 Info