Un peu plus d’un quart des Français prévoit de devenir propriétaire dans les 12 prochains mois.
Trois ans après la pandémie de Covid, les futurs acquéreurs ont toujours des envies d’extérieur.
De nouveaux critères pèsent également dans la décision d’achat.

Malgré un contexte morose et des difficultés à emprunter, les Français ne renoncent pas à vouloir devenir propriétaires. La pierre reste en effet une valeur refuge, mais les nouveaux acquéreurs ont des critères bien précis concernant leur futur logement.

Des maisons plutôt que des appartements

Les futurs propriétaires sont 51 % à vouloir investir dans une maison, 26 % d’entre eux envisagent, quant à eux, d’acheter un appartement, rapporte un sondage de Toluna Harris Interactive pour le réseau d’agences immobilières l’Adresse

Il y a un an, les Français étaient 58 % à penser investir dans une maison, contre 22 % dans un appartement, ce qui prouve que les tendances changent. Une évolution sans doute liée aux difficultés d’emprunt des primo-accédants et qui restreignent donc leur capacité totale d’achat.

Les souvenirs du Covid pèsent toujours

Jardin, terrasse, balcon : que ce soit pour une maison ou dans un appartement, la présence d’un espace extérieur influence le choix de 54 % des sondés. Un critère devenu important depuis la pandémie de Covid-19 et les confinements difficiles à vivre pour les Français privés d’extérieur.

"Les envies d'extérieur et de luminosité sont plus fortes depuis la crise du Covid et les confinements successifs", confirme Brice Cardi, président du réseau L'Adresse dans un rapport publié début mai.

L’importance de la performance énergétique

La performance énergétique est un élément auquel les futurs acquéreurs font désormais particulièrement attention. 91 % des Français estiment ainsi qu'un bon diagnostic de performance énergétique (DPE) est un critère important, à égalité avec la présence d'un espace extérieur. 

Double ou simple vitrage, état des huisseries, des murs, type de chauffage… Le DPE classe les logements avec les étiquettes de la lettre A à la lettre G. Il pèse désormais lourdement dans le choix des Français au moment d’acheter. À terme, les biens les plus énergivores, les logements classés G, seront interdits à la location, il faut donc être attentif. 


Marine GIRARD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info